Archives de Tag: Yvon Lambert

La chronique n° 76 de Nicole Esterolle et la Gazette de Nicole (Billet D’Humeur)

En ce qui concerne la dérision, le ricanement, si sensibles dans les oeuvres que vous dénoncez, la laideur, la fascination pour la destruction et le détruit, omniprésente et désignée comme « création », j’y vois en tant que psychiatre un mécanisme de défense bien connu : la défense maniaque. Un peu comme le sourire du Joker face à Batman. C’est ce qu’on voit apparaître chez certains patients face à l’intolérable douleur mélancolique, douleur induite par une culpabilité quasi délirante et masquée.

Une vache crucifiée dans une église en Belgique ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On avait vu ce type de performance très transgression art contemporain du côté de Perpignan, il y a une dizaine d’années. L’artiste français Bustamente avait fourré un gros camion dans une chapelle. Lequel camion fut très vite enlevé par le maire de la ville (pourtant pas FN) sous les hurlements à la censure des blaireaux culturels locaux.

Daniel Templon : «Beaubourg, victime de Marcel Duchamp» Par Valérie Duponchelle / Le Figaro.fr

Je regrette qu’il ait fallu attendre 2013 pour qu’enfin le Centre consacre une rétrospective à Roy Lichtenstein, artiste historique, et encore, ce fut une exposition ‘au rabais’. Pourquoi lui avoir refusé le grand espace prestigieux de 2200 m2 du 6ème étage pour le ‘petit’ espace de 900 m2? Pourquoi le Centre a-t-il toujours tant de réserves vis-à-vis du Pop art et de la figuration? C’est sa grande faiblesse…

La folle sarabande des touchers rectaux billet d’humeur de Nicole Esterolle

Pour ne pas être en reste, le Palais de Tokyo, envisage de produire la même sarabande, sur une musique de Nique Ta Mère et de Grand corps Malade, avec Catherine Millet, Jack Lang, Jean Jaques Aillagon, François Pinault, Daniel Buren, Fleur Pellerin, Yvon Lambert, etc. pour finir en beauté 40 ans de dirigisme artistique d’Etat…

Bernard Joubert – Œuvres 1980-1982 / Galerie Alain Coulange (FR)

Dans la continuité du projet AnyWhere, la galerie Alain Coulange s’installe en mars 2015 dans un nouvel espace avec vitrine, au 44 rue de Montmorency dans le Marais. Des accrochages d’une durée d’un mois seront proposées en mars, mai, septembre et novembre 2015.

L’art contemporain, c’est bon pour le moral par Nicole Esterolle from paris

Lorsque les ouvriers des aciéries de Florange ont appris que leur patron, Monsieur Mital, qui, d’un côté, les licenciait pour faire des économies, avait par ailleurs dépensé 24 millions d’euros pour la tour des jeux Olympiques de Londres conçue par le Financial contemporary artist Anish Kapoor, cela leur a, paraît-il, grandement remonté le moral.

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • Artpassions (CH)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artpassions – Hors-série (CH)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • Artension Hors-série (FR)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • LE RENDEZ–VOUS PARISIEN DE L’ART MODERNE & CONTEMPORAIN