GRIBOUILLAGE À LA VILLA MÉDICIS PAR NICOLE ESTEROLLE (billet d’humeur)

Comme vous le voyez sur cet article du Monde, que je vous joins, Mr Sam Stourdzé vient d’être casé à la Direction de la Villa Médicis à Rome après avoir été Directeur des Rencontres photographique d’Arles.. Il est l’un de cette cinquantaine d’ apparatchiks culturels polyvalents, qui se partagent la cinquantaine postes à pourvoir en rond, dans une sorte de jeu des chaises musicales. Continuer de lire GRIBOUILLAGE À LA VILLA MÉDICIS PAR NICOLE ESTEROLLE (billet d’humeur)

ARTS PLASTIQUES : DEUX MESURES POUR LE MONDE D’APRÈS PAR MARIE SALLANTIN (Pétition)

Nous vous suggérons DEUX MESURES POUR UN MONDE D’APRÈS LIBÉRÉ DU DIRIGISME DE LA CRÉATION autrement dit POUR UNE INTERVENTION ZÉRO DANS LA CRÉATION VIVANTE DANS LES ARTS PLASTIQUES! Continuer de lire ARTS PLASTIQUES : DEUX MESURES POUR LE MONDE D’APRÈS PAR MARIE SALLANTIN (Pétition)

Texte de mon ami Touhami Ennadre par Yves Michaud (billet d’humeur)

Ceux qui parlent, sur un mode soi-disant flatteur, de photographie africaine, sont d’abord des prédateurs non africains. Ceux qui parlent de photographie arabe sont surtout des parasites culturels ni de langue ni de culture arabe, qui lui imposent leur vision folkloriste pour se recycler et satisfaire leurs vanités mondaines. Continuer de lire Texte de mon ami Touhami Ennadre par Yves Michaud (billet d’humeur)

Pourquoi les « gilets jaunes » ont fait ce que les artistes n’ont pas pu faire les premiers par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ils ont réussi à exclure du regard de l’institutionnalité, la quasi totalité des artistes de la mise en forme sensible, de « l’intelligence de la main », et du savoir – faire proprement pictural, pour survaloriser des créations de nature conceptuelle, d’autant mieux médiatisables, internationalisables et « bankables » sur le grand marché spéculatif, qu’elles sont artistiquement misérables et vidées de toute humanité. Continuer de lire Pourquoi les « gilets jaunes » ont fait ce que les artistes n’ont pas pu faire les premiers par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Quelques réflexions (de plus) sur l’art contemporain à la suite de quelques visites et voyages par Yves Michaud

– Ce régime de production est associé à des formes particulières de tourisme. Tourisme pour se rendre aux destinations incontournables (biennales, foires, événements, créations, vernissages), mais aussi tourisme d’exotisme en ce qui concerne l’origine des œuvres et productions. El Anatsui est nigérien né au Ghana et représente la récup africaine élégantisée. Takashi Murakami est japonais et décline le pop art des mangas et bandes dessinées…. Continuer de lire Quelques réflexions (de plus) sur l’art contemporain à la suite de quelques visites et voyages par Yves Michaud

Au “Festival” bordelais de la critique d’art par Nicole Esterolle (Critique)

Ce “Festival” a été co-organisé par Yves Michaud , philosophe-sociologue, ex-directeur de l’Ensba-Paris, et qui, comprenant assez mal la peinture, se sent qualifié pour juger de façon distanciée des choix d’autrui… comme le critique gastronomique n’ayant aucune sensibilité papillaire peut dés lors revendiquer son absolue neutralité axiologique pour ses doctes commentaires et péremptoires appréciations sur la qualité ou le génie d’un plat dont il ne sent ni ne comprend strictement rien de sa “vérité” interne… Continuer de lire Au “Festival” bordelais de la critique d’art par Nicole Esterolle (Critique)

Un robot, critique d’art.. La chronique n° 70 de Nicole Esterolle

On s’attendait bien à ce que, suite à l’effroyable attentat de Nice, quelque artiste parmi les questionneurs sociétaux charognards notoires, opportunistes surfant sur la médiatisation des grands tragédies , profite de celle de Nice pour se faire de la publicité personnelle…On attendait quelque Ai Wei Wei, ou Fromanger, ou quelque petit émergent de FRAC en mal de notoriété… On est bien surpris de voir arriver sur le sujet ce vieux cheval de retour de Noël Dolla… ancien de l’”Ecole de Nice”, de l’équipe “supports-surface” , professeur à vie à la Villa Arson…et donc bien installé dans sa rente de situation et dans l’historicité de son personnage. Continuer de lire Un robot, critique d’art.. La chronique n° 70 de Nicole Esterolle

47 doctes et fumeuses réponses à un questionnaire idiot sur la peinture par Antoine Perrot / Suggestion Nicole esterolle

Après 40 ans de désartification et de disqualification ministérielle de la peinture , voilà qu’elle revient…Alors , chez les anti-peinture, on se pose des questions à son sujet…Questions bien entortillées de telle sorte que les réponses le soient aussi, autant qu’ absconses et pédantes… Continuer de lire 47 doctes et fumeuses réponses à un questionnaire idiot sur la peinture par Antoine Perrot / Suggestion Nicole esterolle

Yves Michaud : “La véritable audace, dans l’art aujourd’hui, c’est de passer à d’autres formes” / Erwan Desplanques et Jacques Morice/Télérama.fr

Voilà un penseur iconoclaste et offensif, qui ne craint pas de secouer tous les landerneaux. En 2003, dans L’Art à l’état gazeux, il enterrait la notion d’œuvre d’art mais voyait de la beauté partout, dans la rue, au supermarché ou chez soi. Continuer de lire Yves Michaud : “La véritable audace, dans l’art aujourd’hui, c’est de passer à d’autres formes” / Erwan Desplanques et Jacques Morice/Télérama.fr

LA FORCE DES MOTS Une série avec Denise Bombardier sur les ondes d’ICI Radio – Canada Première (95,1 FM à Montréal)

Les dimanches, du 25 août au 22 septembre à 16 h, DENISE BOMBARDIER nous propose de plonger au cœur des discours qui ont fait vibrer la planète. À l’aide d’archives et en compagnie d’éminents invités chaque semaine, elle nous fait découvrir de grands discours qui ont marqué l’histoire.

Continuer de lire LA FORCE DES MOTS Une série avec Denise Bombardier sur les ondes d’ICI Radio – Canada Première (95,1 FM à Montréal)

Table ronde sur l’engagement des artistes / Studio P

Alors que les mots désengagement, individualisme, désenchantement social se font entendre à tort à et travers, nous nous demandons si l’implication sociale des artistes a complètement disparue, si elle est devenue mythique, ou si elle ne se serait pas plutôt transformée. En référence à l’essai L’art à l’état gazeux du philosophe Yves Michaud, Folie/Culture ouvre plus grand la question et demande s’il l’est au point de se dissoudre dans l’air…

Continuer de lire Table ronde sur l’engagement des artistes / Studio P