OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ce fameux écolo-financial artist international expose à nouveau à la Tate Gallery, haut- lieu de l’art financier et de retrouvailes entre tous les art – spéculateurs du monde (où l’on voit aussi s’autocongatuler la valetaille culturo-institutionnelle française.) Sur le parvis de la Tate sont exhibés encore une fois ses gros glaçons amenés de la banquise à grand frais d’empreinte carbone, et qu’il avait aussi exposés à Paris (voir article du Monde joint). Continuer de lire OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Dévoilement de la Suite John Lennon et Yoko Ono / Fairmont Le Reine Élizabeth (CA)

Simultanément sur l’esplanade de Place Ville Marie, Sid Lee Collective et MASSIVart ont invité les Montréalais à participer à l’un des plus gros Bed-in extérieurs jamais organisés en Amérique du Nord et à découvrir l’exposition Affiches pour la paix, œuvres produites pour rendre hommage au Bed-in. Continuer de lire Dévoilement de la Suite John Lennon et Yoko Ono / Fairmont Le Reine Élizabeth (CA)

Le Magazine du Schtroumpf Emergent no 72 par Nicolle Esterolle (Critique)

Je m’appelle Mathilde, j’ai 24 ans, bientôt 25 et je vis à Bordeaux. J’ai décidé d’écrire cet article pour revenir sur mon parcours scolaire et dénoncer les pratiques d’un certain cursus. Après avoir obtenu mon bac, je me suis installée à Bordeaux avec ma meilleure amie en collocation. Je me suis inscrite à la fac d’arts plastiques dans laquelle je suis restée trois ou quatre mois. La fac de Bordeaux 3 est une fac avec très peu de moyens, en sale état, un peu à l’abandon… Continuer de lire Le Magazine du Schtroumpf Emergent no 72 par Nicolle Esterolle (Critique)

Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

Arrive enfin pour couronner le tout, l’icône-matricielle de la merde : portrait de sphincter. En février 2007, au Musée Serralves de Porto, musée administré par l’état, un artiste inconnu, et on souhaite qu’il le reste le plus longtemps possible, signe une exposition intitulée Ojo del culo, littéralement l’œil de l’anus, plus prosaïquement… Continuer de lire Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

!Women Art Revolution – Projection gratuite / SBC galerie d’art contemporain

        !Women Art Revolution       jeudi le 11 octobre à 18 h   Projection gratuit (en anglais)     places limitées (durée 1 h 30)         Divertissant et révélateur de « l’histoire sécrète » de l’art féministe, le documentaire !Women Art Revolution éclaire adroitement ce mouvement sous-exploré par le biais de conversations, de commentaires, de séquences d’archives … Continuer de lire !Women Art Revolution – Projection gratuite / SBC galerie d’art contemporain