UNE MALÉDICTION ET UNE BÉNÉDICTION Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On évaluera un jour peut-être l’énorme préjudice causé par Buren à la ville de Lyon…Préjudice financier, préjudice culturel et artistique, préjudice moral, préjudice humain, préjudice en termes d’image pour la ville, mai surtout de santé publique…et de pollution environnementale à tous égards… Continuer de lire UNE MALÉDICTION ET UNE BÉNÉDICTION Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Les « spatialités sensibles » de Pierre Souchaud à la Collégiale de Loudun (FR)

. . . Jusqu’au 1er septembre .   Les « spatialités sensibles » de Pierre Souchaud à la Collégiale de Loudun   L’art que l’on dit « abstrait » de Pierre Souchaud, excluant donc toute volonté narrative ou représentative, comme pour mieux célébrer une rencontre entre la sensualité des matières et l’harmonie des formes, n’exprime rien d’autre que cette fusion intime entre la corporéité et … Continuer de lire Les « spatialités sensibles » de Pierre Souchaud à la Collégiale de Loudun (FR)

Installation céramique de Bénédicte Vallet « Entre deux eaux » / Grange Dîmière (FR)

« Interrogeant la matière, les créations de Bénédicte Vallet paraissent venir d’un autre temps : celui qui a vu naître les premiers soubresauts de la vie. Pareille à un chartreux isolé à la recherche de spiritualité, elle suit une quête sur les origines de l’homme en correspondance avec la nature. Continuer de lire Installation céramique de Bénédicte Vallet « Entre deux eaux » / Grange Dîmière (FR)

La question, avec ce gros vomi de cageots de bois du financial international artiste japonais Tadashi Kawamata. Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

La question, avec ce gros vomi de cageots de bois du financial international artiste japonais Tadashi Kawamata, qui en a mis partout dans le monde (1) de ce type d’épanchement ligneux…La question n’est pas d’abord de savoir si c’est « esthétiquement beau » comme dirait Ginette, mais si c’est éthiquement correct….Moralement acceptable en quelque sorte. Continuer de lire La question, avec ce gros vomi de cageots de bois du financial international artiste japonais Tadashi Kawamata. Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Chronique N° 63 de Nicole Esterolle – La critique d’art ne va pas bien…(critique)

En effet, Koons a exigé que ce soit sa propre agence de communication , qui s’occupe des relations presse pour son expo, et non les attachés de presse du centre Pompidou… Continuer de lire Chronique N° 63 de Nicole Esterolle – La critique d’art ne va pas bien…(critique)

La Biennale d’art contemporain de Lyon : une honte internationale contre-productive à tous égards et Docks Art Fair l’annexe de la BAC Par Nicole Esterolle

Avec son titre d’une ronflante niaiserie et d’une terrassante insignifiance , « Ce fabuleux monde moderne », cette Biennale 2015, reste donc fidèle à sa vocation d’attrape-gogos et de Fukushima culturel dans la stupidité, l’ineptie et l’obscénité spectaculaires…une fidélité qui ne présage rien de bon quant au respect de l’environnement et à la survie de l’humanité. Continuer de lire La Biennale d’art contemporain de Lyon : une honte internationale contre-productive à tous égards et Docks Art Fair l’annexe de la BAC Par Nicole Esterolle