La Biennale Paris – 31 e édition / Le Grand Palais (FR)

Grâce au soutien du Conseil d’administration, La Biennale Paris poursuit son renouvellement tout en conservant son identité et ses critères de qualité. Pour sa 31 e édition, nous avons voulu que ce grand salon parisien généraliste et international soit plus ouvert, plus actuel, plus en phase avec son temps… Continuer de lire La Biennale Paris – 31 e édition / Le Grand Palais (FR)

Jérôme Borel-Vivant absolument / Galerie Olivier Waltman (FR)

Pour sa prochaine exposition en octobre 2019 à la galerie, le peintre Jérôme Borel présente de nouveaux tableaux liés au traumatisme causé par les attentats de janvier et novembre 2015 en France. Tout en restant fidèle à un vocabulaire métaphorique et une facture toute en transparence de matières, Jérôme Borel parvient, par l’économie de moyens dont il est coutumier, à faire basculer le spectateur dans les émotions et le ressenti de ces drames. Continuer de lire Jérôme Borel-Vivant absolument / Galerie Olivier Waltman (FR)

« J’ai beaucoup appris de Duchamp » dit le méga- plasticien chinois , Huang Yong Ping Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

L’artiste contemporain vaut par la nullité de son ressassement tant la nature de ses obsessions est étriquée, bridée, minable, ratatinesque, axée autour de chétifs poncifs brandis comme de pathétiques dénonciations. Est-ce là satire musclée ?! Raillerie civilisatrice ? Créer des œuvres capables de vilipender l’égoïsme de nos sociétés, fustiger le monde marchand, alors qu’elles ne sont que de purs produits frictophages, tels sont les enjeux de l’art contemporain. Sa farce cachée ! Continuer de lire « J’ai beaucoup appris de Duchamp » dit le méga- plasticien chinois , Huang Yong Ping Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

À LYON, LE CALAMITEUX BUREN EXACERBE LES TENSIONS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Alors bien sûr, cela devient semble-t-il un bon angle d’attaque de la part de son concurrent David Kimelfeld , actuel président de la Métropole et qui entend y rester..* Alors bien sûr, certains subodorent quelque malice sous-jacente dans la polémique déclenchée par le vice-président vert de la Métropole, allié EELV de Mr Kimelfeld… Continuer de lire À LYON, LE CALAMITEUX BUREN EXACERBE LES TENSIONS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Haude Bernabé – Métamorphose / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)

A partir de 2016, le thème de la métamorphose s’est immiscé dans le travail d’Haude Bernabé avec la réalisation de sculptures en verre de Murano. La première s’est intitulée « Métamorphose », marquant un tournant stylistique fort dans la production de l’artiste, désormais éprise d’épure, cherchant le côté luisant du verre ou l’aspect mat du métal poli, s’accompagnant d’une simplification des lignes et d’un tracé plus sûr et impérieux. Continuer de lire Haude Bernabé – Métamorphose / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)

OSCAR OIWA -トランスフィア #6 大岩オスカール / Maison de la culture du Japon à Paris (FR)

Rio, Tokyo, Paris: Oscar Oiwa, artiste brésilien d’origine japonaise, puise dans ces trois villes olympiques auxquelles il est personnellement lié, matière à interroger le monde d’aujourd’hui. Avec ses dernières créations, il nous invite à plonger dans son univers mi-réaliste mi-fantastique, où pointent parfois l’humour et la nostalgie. Continuer de lire OSCAR OIWA -トランスフィア #6 大岩オスカール / Maison de la culture du Japon à Paris (FR)

Tulipes de Koons : financées par l’impôt, rentabilisées par la finance de l’art par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

Enfin ce qui a provoqué « la chute du Koons » en salle des ventes est peut-être la suppression de la discrète niche fiscale 1031 en décembre 2017 aux USA… son usage stratégique par les collectionneurs américains consiste à acheter et revendre dans un délai de 180 jours, sans payer de taxes sur la plus-value. Ce fut un grand terrain de jeu pour une spéculation organisée en réseau. On pourrait se demander si dans les pratiques des collectionneurs de Koons Continuer de lire Tulipes de Koons : financées par l’impôt, rentabilisées par la finance de l’art par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

QUAND L’ART S’EMBALLE ! ART BRUT ET APPARENTÉS / Collégiale Sainte-Croix (FR)

« Quand l’art s’emballe ! Art brut et apparentés » : c’est le titre de l’exposition organisée par Sophie Lepetit, qui tient le fameux blog « les grisgris de Sophie » , et qui a invité 23 artistes français et étrangers à créer à partir d’emballages de toutes sortes. Continuer de lire QUAND L’ART S’EMBALLE ! ART BRUT ET APPARENTÉS / Collégiale Sainte-Croix (FR)

Francine Van Hove – Florilège / JR Galerie (FR)

Dès les années 1970, Francine Van Hove s’est engagée dans une peinture essentiellement figurative et essentiellement féminine. A rebours des modes et des théories d’avant-garde, elle n’a cessé de privilégier une peinture d’atelier, d’une virtuosité proche des maîtres anciens, en travaillant avec des modèles vivants, uniquement de jeunes femmes mises en scène dans des compositions intimistes. Continuer de lire Francine Van Hove – Florilège / JR Galerie (FR)

Les tulipes de Koons ou le terrorisme de la laideur par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ainsi, nous avoir pu voir, grâce à l’intercession de Mr Aillagon, (dit Jean-Jacques les bons tuyaux, ex-directeur du Centre Pompidou, ex-ministre de la Culture, ex-directeur de la Fondation Pinault, puis Directeur du Château de Versailles…) le gros homard de Jeff Koons suspendu par la queue dans la Galerie de Glaces. Continuer de lire Les tulipes de Koons ou le terrorisme de la laideur par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Performance au Centre d’art de pougues et Contre-culture Par Marc Verat (Billet d’humeur)

Une performance artistique est une action entreprise par un ou plusieurs artistes devant un public. La démonstration peut être présentée accompagnée d’éclairages, de musique ou d’éléments visuels réalisés par l’artiste, seul ou en collaboration, et produite dans des lieux les plus divers, des galeries d’art aux musées en passant le plus souvent par les Centres d’art, comme ici à Pougues-les-Eaux. Ladite performance peut être unique ou bien réitérée, s’appuyer ou non sur un scénario, être improvisée ou avoir fait l’objet de quelques répétitions. Continuer de lire Performance au Centre d’art de pougues et Contre-culture Par Marc Verat (Billet d’humeur)

EXERCICES DE STYLE #4 – Michèle Mascherpa et Yves Helbert + artiste invitée / N5 GALERIE (FR)

Pour la quatrième année consécutive, nous vous proposons une rentrée sous le signe du dessin contemporain, en vous présentant cette année les œuvres de Michèle Mascherpa et d’Yves Helbert. Entre regards croisés et dialogues d’artistes privilégiant la pratique du dessin sous diverses formes, l’esprit du spectateur sera confronté à l’image, sans pour autant être guidé vers une interprétation jugée plus juste qu’une autre. Continuer de lire EXERCICES DE STYLE #4 – Michèle Mascherpa et Yves Helbert + artiste invitée / N5 GALERIE (FR)

OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ce fameux écolo-financial artist international expose à nouveau à la Tate Gallery, haut- lieu de l’art financier et de retrouvailes entre tous les art – spéculateurs du monde (où l’on voit aussi s’autocongatuler la valetaille culturo-institutionnelle française.) Sur le parvis de la Tate sont exhibés encore une fois ses gros glaçons amenés de la banquise à grand frais d’empreinte carbone, et qu’il avait aussi exposés à Paris (voir article du Monde joint). Continuer de lire OLAFUR ELIASSON , L’ÉCOLO-FINANCIAL-ARTIST EST À LA TATE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

ART CONTEMPORAIN, FRAUDE FISCALE ET BLANCHIMENT DE FRAUDE FISCALE… … et plasticienne rebelle par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici de la belle Fondation défiscalisante, de la belle fraude fiscale et du beau blanchiment de fraude fiscale….et voici l’art contemporain qui va, esthétiquement, éthiquement et financièrement en parfaite harmonie avec tout ça, …le tout est à la Fondation du milliardaire Edouard Carmignac, tenue par son fiston.. Continuer de lire ART CONTEMPORAIN, FRAUDE FISCALE ET BLANCHIMENT DE FRAUDE FISCALE… … et plasticienne rebelle par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)