Du 2 au 5 avril 2020, la 22ème édition de Art Paris,rassemble 150 galeries de 20 pays au Grand Palais (FR)

Le rendez-vous pour l’art moderne et contemporain au printemps En 20 ans, Art Paris s’est imposée comme la grande foire de printemps pour l’art moderne et contemporain à Paris, mettant un accent particulier sur les scènes régionales européennes, tout en explorant les nouveaux horizons de la création internationale, que ce soit en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient ou en Amérique latine.  Continuer de lire Du 2 au 5 avril 2020, la 22ème édition de Art Paris,rassemble 150 galeries de 20 pays au Grand Palais (FR)

QUE FAIRE DES MILLIERS DE DIPLÔMÉS SORTANT CHAQUE ANNÉE DES ÉCOLES DES BEAUX-ARTS EN FRANCE? Par Nicole Esterolle ( billet d’humeur)

Ce constat de Ben, pointe ainsi le rôle des écoles d’art dans le développement de cette consanguinité dégénérative caratérisant l’ appareil institutionnel dédié à l’art “contemporain”… Il pointe ce ravage de l’entre-soi incestueux dont on a la preuve au vu des oeuvres et de l’état psychique de la progéniture diplômée à vocation pourtant d’émergence internationale. Continuer de lire QUE FAIRE DES MILLIERS DE DIPLÔMÉS SORTANT CHAQUE ANNÉE DES ÉCOLES DES BEAUX-ARTS EN FRANCE? Par Nicole Esterolle ( billet d’humeur)

Qu’est ce qu’on fait Maintenant qu’on Est contents – Diego Wiego / Galerie Valeria Cetraro (FR)

Sa peinture, bien que figurative, se construit en un savant mélange d’aplats de couleur et de moments plus dessinés qui visent à faire sortir ses personnages du champs de la représentation. Ce sont des fenêtres qui s’ouvrent sur un autre monde. Les sujets, issus de l’histoire de l’art classique avec une affection particulière pour le maniérisme italien… Continuer de lire Qu’est ce qu’on fait Maintenant qu’on Est contents – Diego Wiego / Galerie Valeria Cetraro (FR)

C’EST BEAU, C’EST GRAND , L’ART D’ÉTAT ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais qu’à cela ne tienne , on attend pour très bientôt, avec la bénédiction des mêmes, de la Mairie de Paris, du Ministère de la Culture et du Centre des Monuments Nationaux, (et d’une espèce rare de faucons crécerelles qui auront fini leur couvaison) le méga emballage de l’Arc de Triomphe , par l’illustrissime Christo en hommage au Soldat Inconnu… Continuer de lire C’EST BEAU, C’EST GRAND , L’ART D’ÉTAT ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

DU « BON GOÛT » DE L’INSIPIDE … ET DU « MAUVAIS GOÛT » LA GAZETTE DE NICOLE 023

La sincérité, la pureté de cœur, la nécessité intérieure, la poésie, surtout quand ces vertus sont associèes à un savoir – faire, sont parfaitement insupportables pour les tenants du « bon gout » de classe, pour les défenseurs de la-bien-pensance et la bien-parlance artistique, pour tous les gens distingués et cultivés… Continuer de lire DU « BON GOÛT » DE L’INSIPIDE … ET DU « MAUVAIS GOÛT » LA GAZETTE DE NICOLE 023

L’artiste américain John Baldessari est mort à l’âge de 88 ans

Le Californien John Baldessari, grande figure de la scène américaine post-pop art, est mort samedi 4 janvier dans son sommeil, rapporte le Los Angeles Times. Une information confirmée par sa fondation et son ancien agent, Margo Leavin. Il enseignait à l’université de UCLA, de CalArts et de UC San Diego. Inspiré par le travail de Marcel Duchamp, il a exploré la langue et la culture des médias de masse dans ses peintures et ses compositions photographiques. Dans une critique de 2010, le Los Angeles Times l’avait qualifié de « l’artiste conceptuel le plus influent des Etats-Unis ». Continuer de lire L’artiste américain John Baldessari est mort à l’âge de 88 ans

Vrai ou faux : comment l’entre-soi du milieu de l’art favorise tromperie et contrefaçons / Art Critique (FR)

Depuis ces révélations, les déclarations contradictoires abondent. Selon Stunt, toutes les œuvres d’art ont reçu des authentifications officielles du prestigieux Wildenstein Institute en France. Le Wildenstein, quant à lui, dément avoir jamais étudié ces oeuvres. Continuer de lire Vrai ou faux : comment l’entre-soi du milieu de l’art favorise tromperie et contrefaçons / Art Critique (FR)

Henri Cartier-Bresson – Chine, 1948-49 | 1958 (FR)

Le 25 novembre 1948, Henri Cartier-Bresson reçoit une commande du magazine Life pour faire un reportage sur les « derniers jours de Pékin » avant l’arrivée des troupes maoïstes. Venu pour deux semaines, il restera dix mois, principalement autour de Shanghai, assistant à la chute de la ville de Nankin tenue par le Kuomintang… Continuer de lire Henri Cartier-Bresson – Chine, 1948-49 | 1958 (FR)

GRECO au Grand Palais !

C’est cependant en Espagne que son art s’épanouit et s’implante durablement à partir de la décennie 1570. Attiré par les mirifiques promesses du chantier de l’Escorial, l’artiste importe dans la péninsule la couleur du Titien, les audaces du Tintoret et la force plastique de Michel-Ange. Continuer de lire GRECO au Grand Palais !

DES « PRÉSUMÉS INNOCENTS » À GABRIEL MATZNEF Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’esthétique pathos, pervers- narcissique et redoutablement toxique de type Matzneff commence, semble-t-il à être moins « performative » en art contemporain, moins subventionnable, moins médiatisable, moins étatisable, moins curatoriable, moins mondialisable, moins bankable, moins muséifiable. Continuer de lire DES « PRÉSUMÉS INNOCENTS » À GABRIEL MATZNEF Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

. .   Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain   Par Aude de Kerros Le XXe siècle a été le siècle de l’instrumentalisation politique du pouvoir des intellectuels et des artistes concepteurs d’utopies. Certaines de leurs théories fabuleuses y ont connu à la fois leur avènement et leur mort, ainsi celles du communisme soviétique et chinois. Cependant, d’autres utopies exerçant dans un champ plus limité … Continuer de lire Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle

Achilleas Souras a fait un montage Photoshop de ses igloos sur une plage pour les mettre dans leur contexte.  Photo / 2 : Le Figaro . . . QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle . Voici donc un nouvel acte de vandalisme envers une œuvre d’art « contemporain ». Cela s’est passé à Poitiers, où l’igloo … Continuer de lire QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle

Les déclinaisons possibles de l’inepte, revue de presse 2019, suggestion de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Un « dossier » réalisé par notre ami Mikael Faujour pour l’hebdo Marianne qui est en kiosques jusqu’au 2 janvier. Continuer de lire Les déclinaisons possibles de l’inepte, revue de presse 2019, suggestion de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Caroline Veith – Vagabonde / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)

Caroline Veith, aujourd’hui, développe une manière tout à fait singulière de mettre en relation divers aspects du monde. Certaines œuvres, de petite taille en général, mettent en scène des rencontres entre deux ou trois personnages, d’autres, de plus grande taille, mettent en scène des personnages plus nombreux. Continuer de lire Caroline Veith – Vagabonde / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)