L’ARTIVISME, UNE STUPIDITÉ SANS LIMITE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

C’est le gros titre de couverture de l’Oeil, magazine d’art quatre-vingtenaire, plutôt bourgeois, respectueux du bon goût dominant et complice amusé des fantaisies conceptualo-bidulaires de l’art de grand marché et de l’appareil d’Etat… Continuer de lire L’ARTIVISME, UNE STUPIDITÉ SANS LIMITE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Affaire Griveaux : quand l’activisme politique prétend se cacher derrière l’art par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Couvrez ce sexe que je ne saurais voir. Par de pareils objets le vote serait faussé. Trop tard ! Le mal est fait. La classe politique est cependant unanime pour dénoncer la diffusion sur les réseaux sociaux d’une « vidéo à caractère sexuel » qui a conduit le candidat de la Macronie à se retirer de la course à la mairie de Paris.. Continuer de lire Affaire Griveaux : quand l’activisme politique prétend se cacher derrière l’art par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Quéquette à Benjamin, Branco, actionnisme russe , artivisme, permaculture et art contemporain bio par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

. . . Voici une image qui traine sur les réseaux sociaux et sur laquelle on voit :  * Alexandra de Tadeo, fiancée de Piotr Pavlenski (à côté d’elle). C’est elle qui recevait, à l’insu de son plein gré bien sûr, les messages salaces et les images coquines de Benjamin. * Piotr Pavlenski, son compagnon , actionniste russe bien connu pour s’être cloué les testicules … Continuer de lire Quéquette à Benjamin, Branco, actionnisme russe , artivisme, permaculture et art contemporain bio par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Nicole Esterolle, s’entretient avec le magazine « L’Incorrect »

L’art contemporain a pris la suite de l’art moderne. Restera-t-il contemporain encore longtemps ? Sera-t-il plus contemporain demain qu’aujourd’hui ? C’est Marcel Duchamp, ai-je lu récemment dans un petit gratuit culturel lyonnais, qui « a fait basculer l’art moderne en art contemporain »…. Continuer de lire Nicole Esterolle, s’entretient avec le magazine « L’Incorrect »