ROUGE – Art et Utopie au pays des soviets Par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

Au Grand Palais, l’exposition ROUGE – Art et Utopie au pays des soviets nous montre pour la première fois l’Art soviétique entre 1917 et 1953. Cette exposition invite davantage à passer en revue toutes sortes de documents historiques, discours théoriques, manifestes, photos, films, maquettes, croquis, affiches, tracts, tableaux d‘histoire et de propagande, qu’à une contemplation de la peinture. Continuer de lire ROUGE – Art et Utopie au pays des soviets Par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

Miloslav Moucha – À partir d’un Point / Galerie Laure Roynette (FR)

Si Miloslav Moucha se déclare aujourd’hui « peintre, tout simplement », ce n’est pas sans une pointe de défi, car il sait trop bien où se trouvent les vicissitudes, mais aussi tout le potentiel expressif inhérent à ce métier. Continuer de lire Miloslav Moucha – À partir d’un Point / Galerie Laure Roynette (FR)

Mémoires croisées – dérives archivistiques (Archives de la critique d’art) / Fonds régional d’art contemporain Bretagne (FR)

Créées en 1989, les Archives de la critique d’art ont réuni à Rennes un ensemble exceptionnel de documents concernant l’art, la critique, les institutions et les débats depuis 1945, en France et dans le monde. Continuer de lire Mémoires croisées – dérives archivistiques (Archives de la critique d’art) / Fonds régional d’art contemporain Bretagne (FR)

Le Grand Palais propose la plus grande exposition consacrée à l’artiste Niki de Saint Phalle depuis vingt ans

Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l’une des artistes les plus populaires du milieu du XXe siècle, à la fois plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films. Si elle est surtout connue du grand public pour ses célèbres « Nanas », son oeuvre s’impose aussi par son engagement politique et féministe et par sa radicalité. Continuer de lire Le Grand Palais propose la plus grande exposition consacrée à l’artiste Niki de Saint Phalle depuis vingt ans

L’art contemporain, c’est bon pour le moral par Nicole Esterolle from paris

Lorsque les ouvriers des aciéries de Florange ont appris que leur patron, Monsieur Mital, qui, d’un côté, les licenciait pour faire des économies, avait par ailleurs dépensé 24 millions d’euros pour la tour des jeux Olympiques de Londres conçue par le Financial contemporary artist Anish Kapoor, cela leur a, paraît-il, grandement remonté le moral. Continuer de lire L’art contemporain, c’est bon pour le moral par Nicole Esterolle from paris