UNE CRUELLA D’ENFER À LA DIRECTION DU POMPIDOU-METZ par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Attention ! Chiara Parisi, la nouvelle promue cheffe du Centre Pompidou-Metz, est une guerrière cyborg génétiquement modifiée et programmée à l’art contemporain le plus radical et cruel, comme la décrit le panégyrique que Mademoiselle Lequeux lui a confectionné avec amour dans le Monde du 16 11 19, dont je vous joins copie. ( une demi-page : ça valait bien ça !) Continuer de lire UNE CRUELLA D’ENFER À LA DIRECTION DU POMPIDOU-METZ par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Boycottons le « mal-art » financier, comme nous boycottons la mal-bouffe aux hormones! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il faut boycotter les produits artistiques internationaux gonflés à l’argent spéculatif et à la subvention… de la même façon qu’ il faut boycotter les produits alimentaires internationaux boursoufflés aux engrais, OGM, pesticides, glyphosate, etc. Continuer de lire Boycottons le « mal-art » financier, comme nous boycottons la mal-bouffe aux hormones! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Un ministère de la désartification – chronique n° 62 / Nicole Esterolle

Le ministère de la Culture n’a cessé d’intervenir en faveur d’une certaine idée de l’art contemporain. Difficile de nier qu’il a une responsabilité dans la perte d’appétence du public. Difficile aussi de ne pas lui imputer une contribution à l’affaiblissement considérable de la position de notre pays au niveau international. Continuer de lire Un ministère de la désartification – chronique n° 62 / Nicole Esterolle

L’Art brut est-il soluble dans l’Art contemporain ?‏ / By Nicole Esterolle – chronique n°49

C’est ainsi que le premier pigiste d’art du journal Le Monde, Philippe Dagen, nous parle d’un « tsunami d’art brut » à la dernière biennale de Venise… C’est ainsi que le LAM, Lille métropole musée d’art moderne et contemporain, est devenu aussi musée d’art brut , avec l’installation permanente de la collection de l’Aracine… C’est ainsi que Jerry Saltz, très célèbre critique d’art new-yorkais, cite une œuvre de Bill Traylor méritant, selon lui, d’entrer au MoMA, ou dans n’importe quel autre musée d’art moderne, à l’égal des Picasso de la même époque… Continuer de lire L’Art brut est-il soluble dans l’Art contemporain ?‏ / By Nicole Esterolle – chronique n°49