L’Art au service du globalisme, Entretien avec Aude de Kerros par Patrice-Hans Perrier

Il fallait bien dématérialiser l’art afin de pouvoir en faire une monnaie d’échange. C’est chose faite selon l’auteure qui estime que les dadaïstes, Marcel Duchamp et le POP ART américain ont permis aux opérateurs des marchés internationaux – et toutes les agences de renseignement – de pousser le marché de l’art dans les derniers retranchements de la fétichisation de l’objet et de sa prise en charge par la mise en marché de sa « valeur nominale »… Continuer de lire L’Art au service du globalisme, Entretien avec Aude de Kerros par Patrice-Hans Perrier

L’industrie culturelle comme porte-avion du mondialisme par Patrice-Hans Perrier (Billet d’humeur)

Brault finit par dévoiler le pot aux roses à la page 91 de son essai : « Toutefois, il ne faut pas oublier que d’autres villes ont expérimenté de nouvelles approches culturelles à partir de motivations qui n’étaient pas économiques au départ, mais carrément politiques. En effet, la montée de nouveaux mouvements sociaux urbains plus radicaux dans le sillage de Mai 68 a conduit, en Europe notamment, à l’élection d’administrations municipales de gauche qui ont profondément modifié la donne culturelle. »… Continuer de lire L’industrie culturelle comme porte-avion du mondialisme par Patrice-Hans Perrier (Billet d’humeur)

Laurent Bonet – Tendresse filiale de l’Artiste créateur (CA)

Mettant à contribution près de trois décennies d’expérience interdisciplinaire, Bonet sculpte littéralement ses meubles et démontre une virtuosité qui augure bien. Véritables protagonistes d’un monde où l’imaginaire talonne le quotidien, certaines de ses créations font penser aux meubles vivants d’Alice au Pays des Merveilles. Continuer de lire Laurent Bonet – Tendresse filiale de l’Artiste créateur (CA)