L’ART « CONTEMPORAIN », EST-IL UN ART DE MALADES MENTAUX ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

UN FESTIVAL D’ « IDIOTS UTILES » AUX PALAIS DE TOKYO
À FOND LE WOKE-CONVERGENCE DES LUTTES INTERSECTIONNELLE
Continuer de lire L’ART « CONTEMPORAIN », EST-IL UN ART DE MALADES MENTAUX ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Christo

UNE INITIATION AU TAS CONTEMPORAIN GRATUITE ET À DOMICILE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais que fera-t-on de la proliférante production des artistes agglomérateurs, spécialistes de la transcendance du tas par tas, ces vaines pratiques prisées, adoubées par les institutions et les collections pré-per et post muséales ? Continuer de lire UNE INITIATION AU TAS CONTEMPORAIN GRATUITE ET À DOMICILE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La color, j’adooorrre !!! par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ontologiquement, le duchampo-bidularisme artistique officiel, est conceptuel , immatériel, aseptisé, anesthésique, décérébré, insipide, inodore et incolore,… Il ne fait en principe pas dans le sensible, ni dans la poésie, la gaité et la couleur… Continuer de lire La color, j’adooorrre !!! par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

VIVE LES MARIÉS !!! Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Comme vous le voyez sur l’image, la culture française d’Etat convole en justes noces avec le grand marché financier international… Continuer de lire VIVE LES MARIÉS !!! Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Bidulaire et sanitaire par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

L’exposition Anticorps, conçue par l’équipe curatoriale du Palais de Tokyo, propose de donner la parole à la scène artistique française et internationale autour de 20 artistes qui, avec des oeuvres récentes et nouvelles, prennent le pouls de notre capacité à faire corps ensemble et à repenser notre façon d’habiter le monde »….Ben voyons Ginette ! Continuer de lire Bidulaire et sanitaire par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

LA « COLONIE » DE KADER ATTIA A DÛ FERMER POUR UNE DETTE DE 130 000 EUROS…Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

ET SI ON ABORDAIT MAINTENANT CE GENRE D’ŒUVRE NON PLUS SOUS L’ASPECT ESTHÉTIQUE, , MAIS EN TERMES D’INCIVILITÉ, OU D’INSÉCURITÉ, OU DE VIOLENCE SYMBOLIQUE, OU D’ATTEINTE AU RESPECT D’AUTRUI , OU DE POLLUTION ENVIRONNEMENTALE ?… Continuer de lire LA « COLONIE » DE KADER ATTIA A DÛ FERMER POUR UNE DETTE DE 130 000 EUROS…Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

IL REGRETTE NE PAS AVOIR LE SOUTIEN DES DÉFENSEURS DES ANIMAUX par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

«Je montre avec mon travail ce que nous faisons contre les animaux. C’est le grand malentendu », a-t-il déclaré avant la récente performance au Musée de David Walsch en Tasmanie . Cette performance au musée du bout du monde et des extrêmes de l’art-pognon, en forme de rituel sacrificiel, avec une liturgie conçue par le patriarche lui-même, avec une trentaine d’officiants, était accompagnée d’une symphonie de bruits composée par Nitsch lui-même et exécutée par un orchestre de 20 musiciens. …. Continuer de lire IL REGRETTE NE PAS AVOIR LE SOUTIEN DES DÉFENSEURS DES ANIMAUX par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

DU GRAND TRAC DES CAC, DES MAC, DES FRAC, ETC par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

« Effervescent, audacieux, défricheur et pionnier… Friche rebelle aux allures de Palais, anti-musée en métamorphose permanente, le Palais de Tokyo tient Paris en éveil depuis 2002. À la fois accessible et exigeant, généreux et pointu, chaleureux et radical, poétique et transgressif, il est un territoire d’apprentissage, d’expériences, d’émotions et de vie ; un territoire d’où jaillit l’inattendu., etc »…Un vrai conte de fée ! Continuer de lire DU GRAND TRAC DES CAC, DES MAC, DES FRAC, ETC par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

LES ACTEURS DU GÉNOCIDE ARTISTIQUE FRANÇAIS SONT TOUJOURS EN PLACE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Et vous les retrouverez, pour la plupart, paradant au sommet de leur triomphante impudence, pour le vernissage de l’expo Jeff Koons en novembre 2014, au Centre Pompidou : un grand théâtre des pires vanités de ce monde, qui continue de plus belle en 2020. Continuer de lire LES ACTEURS DU GÉNOCIDE ARTISTIQUE FRANÇAIS SONT TOUJOURS EN PLACE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

Il arrive qu’un hommage mette mal à l’aise : tout à la fois, on est touché de la reconnaissance, mais il semble qu’elle repose sur des malentendus. Mon amie Nicole Esterolle, à qui je dois l’heureuse collaboration que je poursuis avec fierté depuis 2014 avec le magazine Artension, a écrit cette semaine un encouragement à ses lecteurs à acheter et lire le hors-série La vie en verre, que j’ai « piloté ». Un conseil que je ne peux a priori qu’approuver ! Continuer de lire Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

À L’ENTERREMENT DU RIEN – L’AUTO-VANDALISME ET L’AUTO-DESTRUCTION DE NON-ŒUVRES….COMME ŒUVRE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

« Son travail, qui résiste à la description et surtout aux catégorisations, laisse affleurer des thématiques métaboliques – dynamiques temporelles, mort et destruction, combustion ou énergie – et s’empare d’environnements architecturaux au profit d’une expérience spatio-temporelle s’inscrivant dans une œuvre globale qui serait la trajectoire entre ces œuvres… Continuer de lire À L’ENTERREMENT DU RIEN – L’AUTO-VANDALISME ET L’AUTO-DESTRUCTION DE NON-ŒUVRES….COMME ŒUVRE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

DES « PRÉSUMÉS INNOCENTS » À GABRIEL MATZNEF Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’esthétique pathos, pervers- narcissique et redoutablement toxique de type Matzneff commence, semble-t-il à être moins « performative » en art contemporain, moins subventionnable, moins médiatisable, moins étatisable, moins curatoriable, moins mondialisable, moins bankable, moins muséifiable. Continuer de lire DES « PRÉSUMÉS INNOCENTS » À GABRIEL MATZNEF Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)