LA SAINTE MERDA ET LE SAINT SUPPOSITOIRE par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

Cette Sainte Boite de conserve à excréments humains est montrée ainsi par cette conservatrice en son musée, tous les 28 juillet (date anniversaire de la naissance du prophète Duchamp en 1897), à une assemblée choisie de fervents adeptes du contemporainisme artistique, prosternés les fesses en l’air sur le plancher de bois que l’on voit, pour recevoir le Saint Suppositoire Culturel administré par un critique d’art local agréé par la DRAC et le Ministère. Continuer de lire LA SAINTE MERDA ET LE SAINT SUPPOSITOIRE par Nicole esterolle (Billet d’humeur)

LE CHÂTEAU LA COSTE N’EST PLUS AGRÉÉ COMME VIN DE MESSE PAR NICOLE ESTEROLLE (billet d’humeur)

Avec cette actuelle expo « Confess » , férocement sociétalo-questionnatoire, signée par la plasticienne internationale polonaise Trina McKillen , qui a pour but « de mettre en lumière les victimes d’abus sexuels au sein de l’église catholique en leur donnant la parole grâce à l’immédiateté de l’art contemporain. », et qui se veut être « une invitation à la guérison, au dialogue tout en respectant la douleur et la souffrance. », le provençal pinard Château La Coste relooké, Franck Gehry, Jean Nouvel, Othoniel, Sophie Calle, Ai Weiwei, etc Continuer de lire LE CHÂTEAU LA COSTE N’EST PLUS AGRÉÉ COMME VIN DE MESSE PAR NICOLE ESTEROLLE (billet d’humeur)

OTHONIEL À DOHA : UN CHAPELET DE NOIRES CROTTES DE BIQUES QUI S’HARMONISE AVEC LA FÉMINITUDE VOILÉE LOCALE Par Nicole Esterolle

J’ai découvert sur M6 , cette œuvre aquatique d’Othoniel pour un bâtiment construit par l’architecte Nouvel à Doha et ce documentaire stupéfiant, spécialement consacré à ce plasticien académicien français, enfileur de niaises verroteries colorées et sphériques, mais aussi empileur de mêmes niaiseries monochromes cubiques ou parallèlipipédiques chez la financial-gallery Perrottin.. Continuer de lire OTHONIEL À DOHA : UN CHAPELET DE NOIRES CROTTES DE BIQUES QUI S’HARMONISE AVEC LA FÉMINITUDE VOILÉE LOCALE Par Nicole Esterolle