L’amoncellement voilà le nouveau process où se dilate l’art contemporain par Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos par Nicole Esterolle

Plutôt que de mettre vos objets à la poubelle, ne jetez rien, conservez-les et faites-en des accumulations, vous aurez peut-être la chance d’être l’heureux élu d’un prix Marcel Duchamp. Il faudra juste que vous affutiez un discours assez plaisant et biscornesque (la redondance est vivement conseillée), rôdé à l’explication de la vacuité, seul moyen de donner, au-delà des modes du sensible, de la raison et du sens, du relief à vos tartifiques naufrages ; qu’ainsi lancé comme un boomerang chargé d’inepties, il revienne, triomphal, vers un jury d’analystes du vide, au point de leur ôter toute espèce de discernement. Continuer de lire L’amoncellement voilà le nouveau process où se dilate l’art contemporain par Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos par Nicole Esterolle

La France n’aime pas ses peintres – Chronique n° 60 de Nicole Esterolle

La France aime ses cuisiniers, ses chanteurs, ses acteurs de cinéma, ses écrivains, ses philosophes… Mais ses peintres ou artistes plasticiens, non ! Elle les ignore, elle en a honte, elle les oublie, elle ne conçoit même pas leur existence, et, pire encore, elle n’a même plus conscience de cet espèce de trou noir ou de déni des réalités, après tant d’années d’interdiction de la peinture frappée d’une sorte de tabou tel que le décrivent Marie Sallantin, Aude Kerros et Pierre-Marie Ziegler dans le livre publié en 2013 chez Guillaume de Roux « les Années noires de la peinture, 1983-2013 »… Continuer de lire La France n’aime pas ses peintres – Chronique n° 60 de Nicole Esterolle

Le livre de Nicole Esterolle « La bouffonnerie de l’art contemporain, sous-titré « ses malheureuses victimes, ses heureux bénéficiaires », paraîtra le 15 mai aux éditions Jean-Cyrille Godefroy

Mon livre intitulé « La bouffonnerie de l’art contemporain, sous-titré « ses malheureuses victimes, ses heureux bénéficiaires », paraîtra le 15 mai aux éditions Jean-Cyrille Godefroy. On prévoit son énorme succès de librairie et un film tiré de cette histoire est déjà en préparation avec Gérard Depardieu dans le rôle de Catherine Millet… Continuer de lire Le livre de Nicole Esterolle « La bouffonnerie de l’art contemporain, sous-titré « ses malheureuses victimes, ses heureux bénéficiaires », paraîtra le 15 mai aux éditions Jean-Cyrille Godefroy

Du mauvais goût, du bon goût et de l’outre-goût / Billet d’humeur de Nicole Esterolle

Du bon goût… du mauvais goût en art : ce sont des notions foncièrement complexes pour le sociologue, mais habituelles, anciennes et faciles à utiliser … L’outre-goût, en revanche, c’est tout nouveau et c’est très contemporain… Continuer de lire Du mauvais goût, du bon goût et de l’outre-goût / Billet d’humeur de Nicole Esterolle

C’est officiel : Marcel Duchamp n’est plus contemporain ! / Par Nicole Esterolle

Marcel Duchamp était beaucoup moins doué pour la peinture que ses deux frères Raymond et Jacques et que sa sœur Suzanne, mais beaucoup plus futé et malicieux qu’eux. Et c’est d’ailleurs à la jalousie éprouvée à l’égard de sa fratrie que l’on doit la formule célèbre de Marcel : « bête comme un peintre » , qui fut complétée par celle d’André Breton : « Marcel Duchamp est l’homme le plus intelligent de la première moitié du 20 e siècle », sans que l’on ait pu savoir s’il s’agissait d’un compliment sincère ou de la pire des perfidies de la part du maître du surréalisme.

Continuer de lire C’est officiel : Marcel Duchamp n’est plus contemporain ! / Par Nicole Esterolle