MERDE À DUCHAMP – Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Plus que jamais aujourd’hui Duchamp est un référentiel incontournable, l’icône d’un art rattrapé par l’argent et devenu un pur produit de casino et de spéculation. Comment en est-on venu à rabougrir l’art à ce point, à le transformer en supercherie de masse ? Comment a-t-on pu exiler la beauté sur le tapis vert du business ? Comment a-t-on pu faire du snobisme une pompe à fric ? Continuer de lire MERDE À DUCHAMP – Jean-Pierre Cramoisan / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

Arrive enfin pour couronner le tout, l’icône-matricielle de la merde : portrait de sphincter. En février 2007, au Musée Serralves de Porto, musée administré par l’état, un artiste inconnu, et on souhaite qu’il le reste le plus longtemps possible, signe une exposition intitulée Ojo del culo, littéralement l’œil de l’anus, plus prosaïquement… Continuer de lire Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61