L’art contemporain est le soft power planétaire Par Maximilien Friche

Le manifeste cannibale Dada de Francis Picabia disait en 1924 « L’honneur se vend et s’achète comme le cul. » Aujourd’hui le cynisme ne fait plus scandale, il est la règle qui régit tous nos rapports sociaux et humains. Dans son dernier ouvrage, Nouvelle Géopolitique de l’art contemporain, Aude de Kerros précise : « On ne parle plus de valeur intrinsèque d’une œuvre, mais de cote, d’indice monétaire. » (p8) Continuer de lire L’art contemporain est le soft power planétaire Par Maximilien Friche

Les mirages de l’art contemporain Par Rodolphe Arfeuil (Billet d’humeur)

L’ouverture en 1977 du Centre Pompidou permet à l’AC de franchir l’étape décisive : devenir un art officiel. Décisive dans le sens où il peut désormais être généreusement arrosé de deniers publics, ceux provenant des contribuables, de millions qui cautionnent des pratiques visant à pulvériser la société et son ancienne homogénéité. Continuer de lire Les mirages de l’art contemporain Par Rodolphe Arfeuil (Billet d’humeur)

Jeff Koons : c’est le bouquet ! Par Patrick Burandelo (billet d’humeur)

« Mon travail est contre la critique. Il combat la nécessité d’une fonction critique de l’art et cherche à abolir le jugement, afin que l’on puisse regarder le monde et l’accepter dans sa totalité. Il s’agit de l’accepter pour ce qu’il est. Si l’on fait cela, on efface toute forme de ségrégation et de création de hiérarchies. » – Jeff Koons Continuer de lire Jeff Koons : c’est le bouquet ! Par Patrick Burandelo (billet d’humeur)

NOTRE DAME RECONSTRUITE  » PLUS BELLE  » EN  » SHOW CASE  » DE L’ART OFFICIEL CONTEMPORAIN par Patrick Burandelo (Billet d’humeur)

Ce qu’on reproche le plus à un art officiel au fond c’est de nous formater, c’est cela qui le caractérise en dernière analyse. C’est tellement vexant que le reproche est quasi inconscient. De fait il se donne tellement de mal qu’il finit par y parvenir à l’usure. A cet égard une conversation réelle et archétypale en même temps, à propos du monochrome bleu de Klein, est rapportée en partie ci-dessous : « Tu trouves que c’est de l’art , pour moi non » Continuer de lire NOTRE DAME RECONSTRUITE  » PLUS BELLE  » EN  » SHOW CASE  » DE L’ART OFFICIEL CONTEMPORAIN par Patrick Burandelo (Billet d’humeur)