Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

Arrive enfin pour couronner le tout, l’icône-matricielle de la merde : portrait de sphincter. En février 2007, au Musée Serralves de Porto, musée administré par l’état, un artiste inconnu, et on souhaite qu’il le reste le plus longtemps possible, signe une exposition intitulée Ojo del culo, littéralement l’œil de l’anus, plus prosaïquement… Continuer de lire Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

Le pouvoir du Masque et Mascarade / L’Artothèque (CA)

Objet ancestral, historiquement associé au rituel et au sacré, le masque a longtemps captivé les artistes depuis l’Antiquité jusqu’à Odilon Redon et Pablo Picasso ; de Maurizio Cattelan et Cindy Sherman jusqu’à Guerrilla Girls. Le masque relève du domaine du mystère, de la métamorphose et des apparences, et cultive l’ambigüité et les dualismes ; il réveille autant la méfiance que les rires. Continuer de lire Le pouvoir du Masque et Mascarade / L’Artothèque (CA)

Edition 2016: Ouverture de l’Appel à projets‏ – L’Art doit-il séduire? / Art Souterrain (ca)

« Pour certain, l’art contemporain est un révélateur désolant et une caricature navrante des travers les plus infantiles de l’époque. Pour d’autres, c’est au contraire un outil de réflexion fascinant et même une catharsis saine et souhaitable » Heinich, Nathalie, (2014), Le paradigme de l’art contemporain. Paris, ed. Gallimard Continuer de lire Edition 2016: Ouverture de l’Appel à projets‏ – L’Art doit-il séduire? / Art Souterrain (ca)

La chronique de Nicole Esterolle n° 54 / Grande débandade dans l’art financier contemporain

Cette exposition de XXX n’est pas une structure signifiante, ni une organisation réfléchie, ni une inspiration spontanée, ni une orchestration, ni une petite musique. Elle est avant tout, dans un pur esprit Deleuzien, « un agencement d’énonciations ». Elle déploie ainsi, dans l’intégralité des espaces, une série de nouvelles productions mises en relation avec des œuvres existantes. Elle est à appréhender comme un agencement d’expériences… Continuer de lire La chronique de Nicole Esterolle n° 54 / Grande débandade dans l’art financier contemporain

Oui, le FRAC lorrain est bien le plus contemporain de tous nos FRACs‏ par Nicole Esterolle

« J’ai aussi une vision un peu féministe de l’art, privilégiant le regard des artistes femmes par rapport à des situations politiques. Les hommes ont tendance à ériger des choses… L’érection… » Continuer de lire Oui, le FRAC lorrain est bien le plus contemporain de tous nos FRACs‏ par Nicole Esterolle

La chronique n° 51 – Nicole Esterolle / Là où Buren passe, l’art trépasse…‏

6 – « Il y a trop de faux artistes, d’escrocs et d’imposteurs dans l’art contemporain »

Sur cette video de 5 minutes Eric Emmanuel Schmitt, dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste, cinéaste, d’origine lyonnaise, qui est un des auteurs français les plus connus dans le monde, nous dresse un tableau implacable de l’art d’aujourd’hui, art du discours, de la transgression et de la provocation systématiques à but publicitaire et financier, etc… et ses analyses rejoignent très exactement les nôtres… Continuer de lire La chronique n° 51 – Nicole Esterolle / Là où Buren passe, l’art trépasse…‏

Inter, art actuel #113 en kiosque maintenant !

Il y a un excès d’humains. Cette phrase est en soi très controversée puisque c’est précisément le manque d’humanité qui semble dominer le monde actuel. Immergés au sein d’une véritable crise de l’humanisme, ce numéro de la revue Inter, art actuel « Animalités » ouvre la réflexion pour resituer cet humanisme au cœur du débat.
Continuer de lire Inter, art actuel #113 en kiosque maintenant !