Ouverture de la Collection Pinault : l’aviez-vous vue comme cela ? Par Christine Sourgins (FR)

Bien sûr on croise aussi les vrai-faux pigeons de Cattelan ou Bertrand Lavier qui investit les 24 vitrines XIXème ceinturant la coupole : là un nounours, ici une scie flanquée d’une lance (comprenez « silence » : étonnant, non ?). Continuer de lire Ouverture de la Collection Pinault : l’aviez-vous vue comme cela ? Par Christine Sourgins (FR)

COMPLÉTEMENT « À L’OUEST »! Le MÉCA, à Bordeaux : Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Je vous en administre la liste ci-dessous.( très peu d’entre eux cependant venant du vrai « Ouest » Aquitaine-Limousin- Poitou-Charentes) Et je vous ai sorti au hasard de cette liste quelques images des œuvres des artistes cités, pour que vous constatiez qu’en effet, la haute tenue processualo-discursive de ces travaux mérite bien la somptuosité de l’écrin architectural où ils seront hébergés et admirés par les culturolâtres bordelais. Continuer de lire COMPLÉTEMENT « À L’OUEST »! Le MÉCA, à Bordeaux : Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Paul de Pignol – Incarnations / Galerie Fred Lanzenberg (BE)

Apparitions victorieuses pourtant, aux allures de Parques, aux ventres bombés, hanches généreuses, porteuses de vie et d’espérance, cernées de ténèbres irrémédiables, adversaires implacables de la résurrection. Ces dames bruissent, elles chuchotent, certaines chantent, rient ou soupirent, quand d’autres pleurent et expirent dans le noir…
– Zoé Balthus Continuer de lire Paul de Pignol – Incarnations / Galerie Fred Lanzenberg (BE)

Lettre ouverte des artistes à Marine Le Pen / Par Collectif (FR)

Madame, Que vous preniez la plume pour vous adresser aux artistes quelques jours à peine après les actes terroristes qui ont frappé nos valeurs et nos modes de vie ne nous donne aucune illusion sur vos intentions à notre égard. Tout est incompatible entre nous et seuls les intrigants, les traîtres et les crédules pourront croire un instant que la liberté de création a un sens pour le parti qui est le vôtre. Continuer de lire Lettre ouverte des artistes à Marine Le Pen / Par Collectif (FR)

Le livre de Nicole Esterolle « La bouffonnerie de l’art contemporain, sous-titré « ses malheureuses victimes, ses heureux bénéficiaires », paraîtra le 15 mai aux éditions Jean-Cyrille Godefroy

Mon livre intitulé « La bouffonnerie de l’art contemporain, sous-titré « ses malheureuses victimes, ses heureux bénéficiaires », paraîtra le 15 mai aux éditions Jean-Cyrille Godefroy. On prévoit son énorme succès de librairie et un film tiré de cette histoire est déjà en préparation avec Gérard Depardieu dans le rôle de Catherine Millet… Continuer de lire Le livre de Nicole Esterolle « La bouffonnerie de l’art contemporain, sous-titré « ses malheureuses victimes, ses heureux bénéficiaires », paraîtra le 15 mai aux éditions Jean-Cyrille Godefroy

La chronique de Nicole Esterolle n° 54 / Grande débandade dans l’art financier contemporain

Cette exposition de XXX n’est pas une structure signifiante, ni une organisation réfléchie, ni une inspiration spontanée, ni une orchestration, ni une petite musique. Elle est avant tout, dans un pur esprit Deleuzien, « un agencement d’énonciations ». Elle déploie ainsi, dans l’intégralité des espaces, une série de nouvelles productions mises en relation avec des œuvres existantes. Elle est à appréhender comme un agencement d’expériences… Continuer de lire La chronique de Nicole Esterolle n° 54 / Grande débandade dans l’art financier contemporain

La céramique est-elle soluble dans l’art contemporain ?‏ / Billet d’humeur Par Nicole Esterolle

Arrêter la promotion des artistes vedettes de l’Art contemporain dans les circuits les plus prestigieux du patrimoine , LE LOUVRE, le musée D’ORSAY , VERSAILLES, BEAUBOURG ETC….. car elle est source majeure de conflits d’intérêts répercutés aux échelons inférieurs , par exemple aujourd’hui l’échelon des FRAC dans trente gares SNCF, et cela gangrène tout le milieu de l’art. Continuer de lire La céramique est-elle soluble dans l’art contemporain ?‏ / Billet d’humeur Par Nicole Esterolle