Under 35 ! – Exposition collective d’artistes de la relève / L’Artothèque (CA)

L’exposition Under 35! réunit les œuvres de 9 artistes membres de L’Artothèque âgé(e)s de moins de 35 ans, qui font la relève montréalaise d’aujourd’hui. De prime abord, leurs démarches artistiques, techniques privilégiées et sujets de prédilection semblent bien différents. Pourtant, à y regarder de plus près, un thème dominant se dégage nettement de leur production. Celui de l’Humain. Continuer de lire Under 35 ! – Exposition collective d’artistes de la relève / L’Artothèque (CA)

Marianne Pon-Layus – Décadences organisées / L’Artothèque (CA)

Dans l’imaginaire collectif, la fête est habituellement associée à l’idée de partage et d’amusement : elle est source de joie. Or, la fête détient aussi une dimension plus sombre ; voire une dimension plus contestataire et activiste qui nous plonge dans les contrées de la déchéance, qui peut susciter l’affrontement et la violence, et générer de la disharmonie. Continuer de lire Marianne Pon-Layus – Décadences organisées / L’Artothèque (CA)

Chambre Ardente de Marianne Pon-Layus / New Eldorado (CA)

L’ésotérisme a été représenté dans l’art depuis la nuit des temps. Il tenait et tient encore une part importante, bien que périclitante, dans toutes structures sociétales. Fidèle à cette tradition ancestrale, Marianne Pon-Layus suit les traces de Catherine Deshayes et s’improvise ministre de culte noir. Continuer de lire Chambre Ardente de Marianne Pon-Layus / New Eldorado (CA)

Mascarade / Musée du Bas-Saint-Laurent ​(CA)

Bien qu’une mascarade puisse être considérée, de prime abord, comme un événement festif où les participants sont déguisés, elle signifie également, à un autre niveau, tout ce qui touche à la mise en scène fallacieuse et à la représentation trompeuse d’une réalité… Continuer de lire Mascarade / Musée du Bas-Saint-Laurent ​(CA)

Marianne Pon-Layus – Manuel de civilité à l’usage des petites filles / Galerie d’art d’Outremont

Marianne Pon-Layus pratique l’autoreprésentation en peinture. En s’inspirant de différents médiums issus de diverses époques pour construire ses tableaux, elle met en scène des jeunes femmes jouant des rôles stéréotypés, souvent en position de pouvoir, afin d’interroger la notion d’identité et sa relation avec les représentations médiatiques. Continuer de lire Marianne Pon-Layus – Manuel de civilité à l’usage des petites filles / Galerie d’art d’Outremont

MARIANNE PON-LAYUS – LES PETITES FILLES TE DÉTESTENT / GALERIE B-312

L’artiste peintre Marianne Pon-Layus présente dans la petite salle de la Galerie B-312 Les petites filles te détestent, une exposition rassemblant six toiles horizontales de grand format. Dans ces fresques, l’artiste se représente incarnant une variété de personnages. En apportant de fines variations à chacune de ses autoreprésentations, l’artiste s’éloigne du simple autoportrait pour se multiplier en une série d’avatars. Texte de Mathieu Ménard Continuer de lire MARIANNE PON-LAYUS – LES PETITES FILLES TE DÉTESTENT / GALERIE B-312

Vernissage de Guillaume Boudrias-Plouffe et Marianne Pon-Layus, jeudi 14 novembre à 17h30‏

L’artiste peintre Marianne Pon-Layus présente dans la petite salle de la Galerie B-312 Les petites filles te détestent, une exposition rassemblant six toiles horizontales de grand format. Dans ces fresques, l’artiste se représente incarnant une variété de personnages.

Alliant sculpture, installation, vidéo et performance, Guillaume Boudrias-Plouffe explore l’interaction entre la mémoire et la culture, la transformation et la transmission du vernaculaire et des traditions.

Continuer de lire Vernissage de Guillaume Boudrias-Plouffe et Marianne Pon-Layus, jeudi 14 novembre à 17h30‏

Programmation automne 2013 de la Galerie B-312

Pendant quelques années, Cheryl Sourkes a fouillé de fond en comble Internet à la recherche d’images provenant des webcams et des médias sociaux pour la production de Everybody’s Autobiography, Facebook Albums e t BRB. Dans ses oeuvres, elle pose des questions sur la relation entre voyeurisme et surveillance et sur les limites du public et du privé.

Véronique Ducharme se sert d’un appareil photo utilisé pour la chasse qui se déclenche lorsqu’il détecte un mouvement ou de la chaleur. On pourrait dire qu’il s’agit là d’un type de photographie animalière, où les animaux produisent des images fantomatiques semblant issues d’un autre monde, dépourvu de présence humaine.

Continuer de lire Programmation automne 2013 de la Galerie B-312