LET’S WOKE ! À LA VILLA MEDICIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ils entendent bien faire en sorte que l’exposition de leurs travaux réalisés en résidence, soit un grand moment d’action en termes de  convergence des luttes des minorités opprimées à travers les siècles, et de dénonciation de l’odieux esclavagisme de Colbert… Continuer de lire LET’S WOKE ! À LA VILLA MEDICIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Saâdane Afif – Object for Bathroom / mfc-michèle didier (FR)

Il vient de développer , autour des images d’archives de Marcel Duchamp, tout un « travail » auquel je ne comprends strictement rien (sinon qu’il y a du fétichisme lourd là-dedans)… Parmi ces « travaux » il y a ce Bouddha de porcelaine qui se veut réplique de la pissoire de Duchamp, signature comprise… Continuer de lire Saâdane Afif – Object for Bathroom / mfc-michèle didier (FR)

LE GENTIL MAIRE PLIE DEVANT  LE MÉCHANT PLASTICIEN CONTEMPORAIN par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Monsieur le Maire ne s’attendait donc pas, bien sûr, à recevoir en pleine figure un tel paquet de bouillasse intello-artistique d’une perversité mentale inouie. Continuer de lire LE GENTIL MAIRE PLIE DEVANT  LE MÉCHANT PLASTICIEN CONTEMPORAIN par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

QUAND FRANCE-INTER, RADIO DU SERVICE PUBLIC, NOUS BOURRE LE MOU ET NOUS PREND POUR DES CONS….AVEC NOTRE ARGENT…. Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Artiste incontournable, l’artiste, Jeff Koons, puise son inspiration dans le quotidien, dans des objets banals, familiers, issus bien souvent de la culture américaine. – france inter Continuer de lire QUAND FRANCE-INTER, RADIO DU SERVICE PUBLIC, NOUS BOURRE LE MOU ET NOUS PREND POUR DES CONS….AVEC NOTRE ARGENT…. Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Hommage à mon ami Pierre Pinoncelli Par Nicole Esterolle

Pinoncelli était un cas rare – un cas d’école d’art si j’ose dire – qui faisait disruption  dans la catégorie pléthorique des artistes dits « comportementaux », non seulement porte-manteaux mais aussi porte-flingue de l’esthétique post duchampienne officielle. Continuer de lire Hommage à mon ami Pierre Pinoncelli Par Nicole Esterolle

UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

Eh bien, Messieurs de la critique avisée, la seule à être visible et diffusée dans les milieux culturels officiels où se pressent et se bousculent les fringants tournicoteurs de l’amphigourisme, d’où venez-vous ? Continuer de lire UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

06-Le nounours vicieux de Lavier

L’ART « CONTEMPORAIN » : UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

Que dire donc des gravats, des monceaux d’objets ripolinés qui emplissent les Fracs, les fondations, métastasent les biennales, et qui parfois même font leur entrée dans les musées pour s’adresser à nos yeux éberlués. Doit-on se dire, à juste titre : « Tiens, les éboueurs ne sont pas passés ! »… Continuer de lire L’ART « CONTEMPORAIN » : UNE COURSE EFFARANTE À L’INANITÉ Par Jean-Pierre Cramoisan (Billet d’humeur)

SUITE À LA DÉCRÉPITUDE TOTALE DE LA CULTURE LANG, QUELLE ALTERNATIVE ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Quelques réflexions concernant l’opération « Time Capsules », qui suit l’intervention de Buren (image jointe) sur les fameuses boites rondes de fromage à tartiner…
Continuer de lire SUITE À LA DÉCRÉPITUDE TOTALE DE LA CULTURE LANG, QUELLE ALTERNATIVE ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

GRANDE DÉBANDADE DANS L’ ART DIT CONTEMPORAIN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On ose enfin s’interroger sur la nature de cet art qui s’est approprié le qualificatif « contemporain » , sur ses origines, sur sa légitimité, sur sa logique de fonctionnement, sur son bilan, sans recevoir des bordées d’injures et être taxé de nauséabond populiste, fasciste, par quelque puissant critique d’art aligné, … Continuer de lire GRANDE DÉBANDADE DANS L’ ART DIT CONTEMPORAIN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Les guerres culturelles par Christine Sourgins (Billet d’humeur)

La grandeur et l’énergie de Pollock riment avec modernité. Ironie du sort, les peintres américains promus sont de gauche (comme leurs soutiens critiques Greenberg, Rosenberg) et, Maccarthysme oblige, soupçonnés de communisme or, à l’étranger, c’est eux que le CIA met en avant pour détourner les gauches européennes du communisme. Continuer de lire Les guerres culturelles par Christine Sourgins (Billet d’humeur)

LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

Ce livre est un témoignage montrant  que nulle part ailleurs qu’en ce territoire de l’art dit contemporain on avait été aussi loin dans la régurgitation du sens, dans l’inepte comme coquetterie intellectuelle , dans la transgression des lois, dans la déconstruction des repères, le « cassages des codes », etc… Continuer de lire LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

La gazette de Nicole N° 35 est en ligne

Le prophète Marcel a dit pour « expliquer ses « ready-made »: « Il y a toujours quelque chose de tout fait, dans un tableau. Vous ne faites pas les brosses, vous ne faites pas les couleurs, vous ne faites pas la toile.
Continuer de lire La gazette de Nicole N° 35 est en ligne

BIENTÔT QUARANTE ANS DE FINANCIARO-CONCEPTUALO-BIDULARITÉ D’ÉTAT Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On ne s’extrait pas comme ça de cette poisse idéologique qui imprègne au plus profond , du municipal au national, tous les rouages de l’appareil administratif de la culture , et ceci en étroite symbiose avec les mécanismes de valorisation financière du grand marché spéculatif… Continuer de lire BIENTÔT QUARANTE ANS DE FINANCIARO-CONCEPTUALO-BIDULARITÉ D’ÉTAT Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

OSONS LE BLASPHÈME ! Par Nicole Esterolle

Marcel Duchamp, né à Blainville-Crevon (France), le 28 juillet 1887, et mort à Neuilly-sur-Seine (France), le 2 octobre 1968, est un peintre, plasticien, homme de lettres français, naturalisé américain en 1955. Continuer de lire OSONS LE BLASPHÈME ! Par Nicole Esterolle

Vive l’art rétinien ! La Gazette de Nicole n° 31

L’art est « una cosa mentale » répètent en chœur les profs et fonctionnaires de l’art, les critiques assermentés et même les bidochons ducampolàtres, qui n’ont pourtant plus beaucoup de cervelle pour mentaliser. Continuer de lire Vive l’art rétinien ! La Gazette de Nicole n° 31

QUAND L’ART OFFICIEL, OBSCÈNE, VULGAIRE, BÊTE ET ARROGANT, ENVAHIT L’ESPACE PUBLIC… PAR NICOLE ESTEROLLE (BILLET D’HUMEUR)

Voici une oeuvre de l’exquise Elsa Sahal spécialiste en art sociétalo-questionnatoire volontairement archi – moche et vomitif . Elle est installée sur la Place Royale à Nantes dans le cadre de la manifestation « Voyage à Nantes », pour être imposée à la vue d’un public qui n’a rien demandé et commence déjà à protester. Continuer de lire QUAND L’ART OFFICIEL, OBSCÈNE, VULGAIRE, BÊTE ET ARROGANT, ENVAHIT L’ESPACE PUBLIC… PAR NICOLE ESTEROLLE (BILLET D’HUMEUR)

Les méthodes du progressisme culturel et social Quand le politiquement correct remplace les camps de rééducation par Jérôme Serri (FR)

Les Fonds Régionaux d’Art Contemporain (FRAC) et le PACS ne présentent aucune similitude à première vue. Mais comme chacun sait, tous ceux qui s’y opposent sont des « réacs », ces affreux marginaux qui n’aiment pas le progrès… Jérôme Serri propose un retour en arrière sur ces fabuleuses avancées des dernières décennies. Continuer de lire Les méthodes du progressisme culturel et social Quand le politiquement correct remplace les camps de rééducation par Jérôme Serri (FR)

L’ARTIVISME, UNE STUPIDITÉ SANS LIMITE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

C’est le gros titre de couverture de l’Oeil, magazine d’art quatre-vingtenaire, plutôt bourgeois, respectueux du bon goût dominant et complice amusé des fantaisies conceptualo-bidulaires de l’art de grand marché et de l’appareil d’Etat… Continuer de lire L’ARTIVISME, UNE STUPIDITÉ SANS LIMITE par Nicole Esterolle (billet d’humeur)