Mais pourquoi donc entrer à l’Ecole des Beaux-Arts ? Par Marc Verat (Billet d’humeur)

Avec son sourire candide et son rêve de devenir footballeur, Mikail Akar ressemble à n’importe quel garçon de sept ans. Pourtant, ce jeune prodige de l’expressionnisme agite la scène artistique depuis quelques années. Surnommé le « mini Picasso » par les médias allemands, le natif de Cologne vend des tableaux dans le monde entier, pour plusieurs milliers d’euros. Continuer de lire Mais pourquoi donc entrer à l’Ecole des Beaux-Arts ? Par Marc Verat (Billet d’humeur)