Ouverture d’Expo 67 – Rêver le monde au Musée Stewart (CA)

Le Musée Stewart est fier de présenter Expo 67 – Rêver le monde, une exposition inédite marquant le 50e anniversaire d’Expo 67, un événement incontournable dans l’histoire de Montréal et faisant partie de la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal. Cette exposition prenant l’affiche du 26 avril au 8 octobre 2017, célèbre le caractère novateur d’Expo 67 et est conçue à partir d’archives vidéo de l’Office national du film du Canada (ONF) et de Radio-Canada. Continuer de lire Ouverture d’Expo 67 – Rêver le monde au Musée Stewart (CA)

UNE VIRÉE EXPO 67 DANS TROIS MUSÉES POUR CÉLÉBRER SES 50 ANS ! / Musée McCord, Musée Stewart et Biosphère (CA)

Le 28 avril 1967, Expo 67 ouvrait ses portes au public. Cinquante ans plus tard, le public est invité à célébrer cet évènement historique avec une virée Expo 67! Grâce à des horaires prolongés, les participants pourront revivre, de 10 h à 21 h, au Musée McCord, au Musée Stewart et à la Biosphère l’effervescence de l’Exposition universelle de Montréal par le biais de la mode, de la démesure et de l’innovation, ainsi que l’héritage environnemental qu’elle a laissé. Continuer de lire UNE VIRÉE EXPO 67 DANS TROIS MUSÉES POUR CÉLÉBRER SES 50 ANS ! / Musée McCord, Musée Stewart et Biosphère (CA)

La création libre va bien, mais l’art dit contemporain va de plus en plus mal / La chronique n° 73 de Nicole Esterolle (critique)

L’élève sait construire une réflexion centrée sur la formalisation, la formulation, la prospection et la problématisation, qui sont les seuls moyens possibles d’aboutir à une démarche. Il sait contextualiser et décontextualiser ses connaissances personnelles, scolaires ou strictement artistiques, pour les mettre en relation avec des concepts. Il peut alors émettre de nouvelles hypothèses (réponses multiples ou singulières) qui généraliseront ses propositions » Continuer de lire La création libre va bien, mais l’art dit contemporain va de plus en plus mal / La chronique n° 73 de Nicole Esterolle (critique)