Les mirages de l’art contemporain Par Rodolphe Arfeuil (Billet d’humeur)

L’ouverture en 1977 du Centre Pompidou permet à l’AC de franchir l’étape décisive : devenir un art officiel. Décisive dans le sens où il peut désormais être généreusement arrosé de deniers publics, ceux provenant des contribuables, de millions qui cautionnent des pratiques visant à pulvériser la société et son ancienne homogénéité. Continuer de lire Les mirages de l’art contemporain Par Rodolphe Arfeuil (Billet d’humeur)

Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

Mais, tout de suite après, un bonhomme vert tient toute une page. Je me souviens alors à la fois de la publicité d’un organisme de crédit et d’avoir vu la version en bronze des céramiques de Fontana, bronzes réalisés après sa mort, bien sûr. L’idée du magazine est de montrer que, pour ce qui est de l’art contemporain, la céramique n’est pas en reste… que l’on peut adorer Jeff Koons, Murakami et… Fabrice Hybert ! Ayant vu les réalisations de ce dernier dans les ateliers de la Manufacture de Sèvres, je ne peux croire qu’aucun mot de ces articles puisse faire avancer le débat Continuer de lire Un échange entre les artistes Andoche Praudel, Antoine Leperlier et Florent Le Men…. Échange historique, que vous ne trouverez pas dans les revues « spécialisées » Par Nicole Esterolle

L’argent plus sacré que l’art ? Par Roxana Azimi (Le Monde)

Analyse. La vente scénarisée du « Salvator Mundi », de Léonard de Vinci, au prix de 450,3 millions de dollars, illustre la sacralisation d’objets profanes sous l’influence d’esprits dominants, explique la journaliste spécialiste du marché de l’art, Roxana Azimi. Continuer de lire L’argent plus sacré que l’art ? Par Roxana Azimi (Le Monde)

Florin NAGY – Golgotha ici et maintenant / Eglise Sainte Elisabeth de Hongrie, Cathédrale Notre Dame d’Anvers et Cathédrale Notre-Dame de Rouen (FRANCE) (Bruxelles)

Peintre depuis l’âge de treize ans, Florin Nagy nous ouvre les portes d’un nouvel univers. Il explore celui-ci avec sa toute première peinture d’une série qui s’annonce forte en symboles et représentative de son époque. C’est dans la peinture sacrée, reprenant des scènes religieuses, que Florin Nagy a décidé de nous transporter… Continuer de lire Florin NAGY – Golgotha ici et maintenant / Eglise Sainte Elisabeth de Hongrie, Cathédrale Notre Dame d’Anvers et Cathédrale Notre-Dame de Rouen (FRANCE) (Bruxelles)