Pierre Weiss – TELSTAR / Galerie Valeria Cetraro (fr)

Une question surgit : « est-ce un trait ou une ligne, et quelle est la différence au fait ? ». Une ligne peut être courbe, accompagner un geste, tracer les contours d’un imaginaire. Le trait, quant à lui, est toujours tiré ; c’est un terme d’attelage. On tire un trait, sur le passé, dit-on souvent. Continuer de lire Pierre Weiss – TELSTAR / Galerie Valeria Cetraro (fr)

Samuel Gratacap – Fifty-fifty / Galerie Les filles du calvaire (FR)

J’arrive en Libye pour la première fois en décembre 2014. Ras-Jedir, à la frontière tunisienne, puis la ville de Zuwara, connue pour les départs et naufrages des bateaux de migrants qui partent pour l’Italie. Ceux qui vivent le fifty-fifty : la mort ou la vie. À Zuwara je rencontre Younes, 26 ans, ingénieur en télécommunication, devenu fixeur pour journalistes. Continuer de lire Samuel Gratacap – Fifty-fifty / Galerie Les filles du calvaire (FR)

BLANCHE OU L’OUBLI – Commissariat Léa Bismuth‏ / Galerie Alberta Pane (PARIS)

« Car ce que nous cherchons est tout »

N’est-ce pas la possibilité du récit qui rendrait acceptable les parts d’ombre, de secret et d’oubli de toute vie vécue ? C’est bien cette hypothèse qu’Aragon formule dans Blanche ou l’oubli, livre à la recherche de lui-même comme l’est sans doute cette exposition. Continuer de lire BLANCHE OU L’OUBLI – Commissariat Léa Bismuth‏ / Galerie Alberta Pane (PARIS)