Archives de Tag: Le Vadrouilleur urbain (Arts visuels)

Lise Sarfati – Oh Man / La galerie particulière (FR)

Le travail de Lise Sarfati après The New Life, She et On Hollywood se situe à nouveau dans l’espace urbain. Avec Oh Man elle confirme son refus du pittoresque romantique. Elle prolonge une œuvre qui possède une sorte de complexité intérieure et qui ne peut être réduite à une vue unique et globale et ne peut être saisie comme un objet.

Fiac 2017: une enquête décapante sur les excès de l’art contemporain Par Bertrand Fraysse

Galeristes cyniques, artistes cupides, collectionneurs mégalomanes ou intéressés: dans « Requins, caniches et autres mystificateurs », le journaliste Jean-Gabriel Fredet pointe les excès et dérives de l’art contemporain. Demain la bulle?

Fluidité du genre – Du stéréotype à l’icône : transcender les masculinités / TANGENTE (CA)

Ce processus de création s’est initié en 2015 d’un désir de collaborer avec un plus grand groupe de danseurs puisque mes dernières créations étaient orientées autour du duo. L’envie de collaborer avec cinq hommes s’est un peu imposée d’elle-même. Après cette vague de popularité de « pièces d’hommes » en danse, j’avais souvent l’impression que le masculin en danse contemporaine était souvent traité d’une seule façon.

Nicolas Régnier – L’homme libre / Musée d’arts de Nante (FR)

Première rétrospective mondiale dédiée au peintre caravagesque ! À travers une quarantaine de peintures issues de collections internationales et réunies pour la toute première fois, le musée expose à la fois le travail de cet artiste talentueux et la vie de l’homme libre. Artiste cosmopolite et audacieux, Nicolas Régnier vit d’abord à Rome où il peint avec humour la vie de bohème des tavernes et du peuple. À Venise il devient ensuite un peintre de renom, grand collectionneur et marchand d’art.

 » A Kind Of Blue  » / Vitrine – 65 (FR)

Toiles, dessins, volumes, les médiums seront variés et les de vue différents à propos de cette couleur ayant eu une forte empreinte dans l’histoire de l’art, du moyen-âge à nos jours, et ce, pour des raisons diverses.

La Galerie Particulière est heureuse de vous annoncer sa collaboration avec Jean-Michel Fauquet (CA)

Les œuvres de Jean-Michel Fauquet résultent de procédés qui font appel au dessin, à la peinture et à la sculpture, avant de donner lieu à des photographies proches de l’estampe. Il s’agit essentiellement d’un travail d’atelier, où le sujet, fabriqué à partir de matériaux pauvres, est un prétexte qui suscite chez le spectateur un récit que celui-ci élabore à partir de sa propre mémoire et de son imaginaire. Sa façon de voir la lumière et les formes est très personnelle. Ses procédés de tirage autant que l’utilisation de papiers ou de supports particuliers en font aussi un alchimiste.

SARA ANGELUCCI – ARBORETUM / PATRICK MIKHAIL GALLERY (CA)

La galerie PATRICK MIKHAIL à Montréal est heureuse de présenter ARBORETUM, une exposition solo des nouvelles œuvres de l’artiste torontoise SARA ANGELUCCI. Dans son dernier travail, Angelucci continue son exploration de la photographie vernaculaire en se concentrant sur la peinture de paysage du XIXe siècle et la relation entre la figure et le sol.

Bienvenue au pays de la vie ordinaire – Mathieu Bélisle (Essai québécois)

Contrairement à ce qu’on croit, la culture québécoise n’est pas dominée par le romantisme, l’idéalisme ni même le lyrisme, entendus comme autant de caractéristiques qui la déconnecteraient du réel. En vérité, le trait constitutif de sa manière de voir, de sentir et de penser, c’est le prosaïsme.

Jean-Paul Gaultier lance son « Fashion Freak Show » / AUX FOLIES BERGÈRE (FR)

Excentrique, sulfureux, provocateur, exubérant et drôle, Jean Paul Gaultier vient bousculer Paris et invente un show d’un genre nouveau entre revue et spectacle de mode.

Une oeuvre de Serge Lemoyne bat un record mondial à la vente aux enchères de BYDealers (CA)

BYDealers, nouvelle maison d’enchères, est heureuse de partager les résultats du succès de sa vente d’oeuvres d’après-guerre et contemporaines du 6 novembre dernier. L’enchère regroupant plus de 65 oeuvres marquantes de l’histoire de l’art contemporain canadien et québécois a connu une impressionnante première édition avec un chiffre de ventes totales de 2,9 millions $.

Manuel Mathieu – Truth to Power / Tiwani Contemporary (UK)

Manuel Mathieu est né en Haïti l’année du soulèvement national qui a marqué la fin de l’ère des Duvaliers. Il a été nommé d’après le roman Gouverneurs de la rosée, un classique de la littérature haïtienne. Il a obtenu une maîtrise en beaux-arts à Goldsmiths (University of London) en 2016.

Nicole Esterolle, s’entretient avec le magazine « L’Incorrect »

L’art contemporain a pris la suite de l’art moderne. Restera-t-il contemporain encore longtemps ? Sera-t-il plus contemporain demain qu’aujourd’hui ? C’est Marcel Duchamp, ai-je lu récemment dans un petit gratuit culturel lyonnais, qui « a fait basculer l’art moderne en art contemporain »….

JEAN-BAPTISTE BOYER – LES AGNEAUX PERDUS / Galerie Laure Roynette (FR)

La peinture de Jean-Baptiste Boyer se situe là dans ces fragments d’abime quand l’homme se dévoile tel qu’en lui-même. Lorsqu’il s’affronte à l’éternité.. Arrogant parfois, rêveur. Provocant. Homme nu, allongé dans un déjeuner sur l’herbe où la mort s’invite en toute impudeur.

Artension, le magazine téméraire de l’art vivant n°146 est en kiosque (FR)

Artension, le magazine téméraire de l’art vivant
Loin des coteries, modes, pressions commerciales ou injonctions de l’art officiel, il se distingue par un ton vif, volontiers railleurs, un esprit critique et libre.

MARRE DES KOONSERIES ! SOWONS-NOUS ! / PÉTITION

Une sculpture de Jeff Koons, adoptée par la Mairie socialiste de Paris, et installée en 2017 devant le Musée d’art moderne de la capitale ? « L’œuvre a été créée comme un symbole de souvenir, d’optimisme et de rétablissement, afin de surmonter les terribles événements qui ont eu lieu à Paris il y a un an » a indiqué J. Koons le 21 novembre dernier. Et aussitôt, notre maire a twitté « Merci ». Mais la capitale a-t-elle besoin qu’on lui plante, en plein cœur, un symbole supplémentaire du grand capital, haut de dix mètres ?

Jérémy LIRON – Tacet / Galerie Isabelle Gounod (FR)

C’est par cette indication que John Cage introduit la partition de son célèbre 4’33’’. Le pianiste est à son instrument, en position d’attente, la salle mobilise un instant son attention à ce qui va surgir du silence ou s’en extraire, puis s’impatiente. La pièce sera composée de tout ce qui, un peu plus de quatre minutes durant, du plus ordinaire au plus ténu, viendra troubler ou habiter ce silence relatif, cette attente tendue.

CASE MACLAIM – Everyday Robot / Galerie Mathgoth (FR)

Titulaire d’un diplôme de restaurateur et conservateur d’art, la particularité de Case réside dans ses compositions très techniques superposant des mains humaines, qu’il réalise depuis quelques années en grand format à la bombe aérosol sur les murs du monde entier.

Olivier Metzger – Exposition personnelle et Paris Photo / Galerie Bertrand Grimont (FR)

Olivier Metzger signe ses œuvres par sa lumière toujours habilement choisie et distillée. Ses sujets de prédilection sont tirés d’un mystérieux journal de board. Des automobiles aux paysages en passant par le portait, c’est une constante; Le référent est systématiquement inscrit de façon centrale et évidente dans l’image, souligné par la lumière au milieu du noir.

  • Artension (FR)

  • DADA (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • Artpassions (CH)

  • TRAKT Magazine brut, africain et singulier (FR)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artension Hors-série (FR)

  • Mousse (IT)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • 30 mars au 2 avril 2017

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain