QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle

Achilleas Souras a fait un montage Photoshop de ses igloos sur une plage pour les mettre dans leur contexte.  Photo / 2 : Le Figaro . . . QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle . Voici donc un nouvel acte de vandalisme envers une œuvre d’art « contemporain ». Cela s’est passé à Poitiers, où l’igloo … Continuer de lire QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle

Christine Sourgins : « L’art contemporain, c’est la dictature du quantitatif et de l’éphémère » / Contrepoints (FR)

Il s’agit moins d’un problème de concurrence, que de tolérer, ou pas, un vis-à-vis révélateur : en France – le pays où s’est inventé la peinture moderne, tout de même – maintenir une peinture de qualité dénoncerait le vide et la fatuité d‘un art conceptuel usé jusqu’au rabâchage mais soutenu par les subventions. Continuer de lire Christine Sourgins : « L’art contemporain, c’est la dictature du quantitatif et de l’éphémère » / Contrepoints (FR)

Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, une interview menée par Mounia Van de Catseele (FR)

Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, graveur, essayiste et auteur de « L’art caché : les dissidents de l’art contemporain » et de « L’imposture de l’art contemporain, une utopie financière », ed. Eyrolles, pour parler du rachat de Sotheby’s. Une interview menée par Mounia Van de Catseele.  Continuer de lire Xerfi Canal a reçu Aude de Kerros, une interview menée par Mounia Van de Catseele (FR)

Nos dirigeants laissent le fléau de l’écriture inclusive se répandre par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Dans son émission Répliques, sur France Culture, Alain Finkielkraut déclara récemment: «Une des formes graphiques du politiquement correct, c’est l’écriture inclusive». Il faisait référence au texte de soutien aux Gilets jaunes publié le 5 mai dernier par Libération et signé par Juliette Binoche, Emmanuelle Béart, et «1400 autres artistes et créat.eur.rices.». Continuer de lire Nos dirigeants laissent le fléau de l’écriture inclusive se répandre par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Notre-Dame en flammes : un fait géopolitique par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Le monde a vu brûler Notre-Dame de Paris en direct, les réactions ont été immédiates. L’examen de leur contenu révèle un phénomène géopolitique concernant l’Art. Quand en 2001, le monde entier a vu également en direct s’effondrer les Twin Towers, les terroristes ont crié victoire mais le reste du monde s’est ému. On déplora 2 750 morts mais personne ne pleura les tours, symbole de la puissance américaine aux yeux du monde entier. Continuer de lire Notre-Dame en flammes : un fait géopolitique par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Il veut emballer l’Arc de Triomphe Par Valérie Duponchelle / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

On avait d’abord pensé à un « poisson d’avril », à un gros fake, à une hallucination printanière…Mais non, le projet est bien réel, tout comme le sont les personnes de Mme la Maire Hidalgo et Mr l’adjoint aux affres culturelles Christophe Girard… Continuer de lire Il veut emballer l’Arc de Triomphe Par Valérie Duponchelle / Avant-propos Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance Art Price-Artron–Cision par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

En ce début de 2019 le marché international de l’art connaît un événement susceptible de modifier en profondeur le système en place. Il s’agit d’une alliance commerciale et stratégique inattendue. Elle a été passée entre trois entreprises fondées sur la création et mise à profit de banques de données. Continuer de lire Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance Art Price-Artron–Cision par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

Les « tulipes » de Jeff Koons sèment la discorde à Paris : un hommage aux victimes du terrorisme avec une oeuvre discutable ? Aude De Kerros

De plus le cadeau est accompagné d’une leçon, quintessence du discours moralisateur et philanthrope koonsien : l’art se doit de refléter « l’ego de la masse »… bel emballage pour rendre avalable une très concrète prédation du contribuable, car le « cadeau » de « l’artiste vivant le plus coté du monde » est un « don payant » de 3 millions d’euros ! Cher pour une œuvre dont l’emplacement sert la cote du « donateur » et de produit d’appel pour les produits dérivés qu’elle engendrera. Continuer de lire Les « tulipes » de Jeff Koons sèment la discorde à Paris : un hommage aux victimes du terrorisme avec une oeuvre discutable ? Aude De Kerros

Facebook jugé en France jeudi pour avoir censuré le tableau l’Origine du monde / LE FIGARO (FR)

Ce jeudi, le réseau social américain comparaîtra devant la justice française pour trancher le litige l’opposant à un internaute dont le compte avait été supprimé au motif que l’utilisateur avait publié une reproduction du tableau de Gustave Courbet. Continuer de lire Facebook jugé en France jeudi pour avoir censuré le tableau l’Origine du monde / LE FIGARO (FR)

Aude de Kerros : «The Square va plus loin que le scandale» (entretien avec Le Figaro)

INTERVIEW – L’artiste et essayiste, très critique de l’art contemporain, s’est laissée séduire par le film de Ruben Östlund. Parce qu’il démonte les mécanismes de communication du milieu. Sans caricature, selon elle. «Le sujet du film est l’éternel dilemme entre utopie et réalité», juge-t-elle… Continuer de lire Aude de Kerros : «The Square va plus loin que le scandale» (entretien avec Le Figaro)

De l’hégémonie de l’Art contemporain à la concurrence par Aude de Kerros (critique)

En 2017 également, a eu lieu l’annonce du royal cadeau de Jeef Koons à la municipalité de Paris : le concept de fleurs en plastique aux couleurs criardes, à installer devant le Palais de Tokyo. Le but étant d’opérer « un nécessaire travail de rupture et de déconstruction » de l’harmonie visuelle d’une architecture des années trente et d’un ensemble de statues des plus grands sculpteurs du XXème siècle.. Continuer de lire De l’hégémonie de l’Art contemporain à la concurrence par Aude de Kerros (critique)

Qu’est-ce qu’un artiste bankable ? Par Aude de Kerros (Critique)

L’image la plus visible de « l’artiste contemporain », celle qui occupe écrans et gros titres de la presse, est celle de l’artiste dit « bankable », une valeur financière sûre. Elle a remplacé l’image de l’artiste « d’avant-garde », engagé dans la déconstruction d’un monde mauvais et néanmoins adoubé par les institutions, plus anciennement celle de l’artiste « génie », incompris, romantique et moderne, et plus loin encore celle du Prix de Rome, élu à l’Académie…. Continuer de lire Qu’est-ce qu’un artiste bankable ? Par Aude de Kerros (Critique)

Le sculpteur brésilien Tunga est mort à 64 ans par Valérie Duponchelle / Le FIGARO

Architecte de formation, l’artiste, qui vivait et travaillait à Rio de Janeiro, avait développé une œuvre à la fois conceptuelle et baroque… Continuer de lire Le sculpteur brésilien Tunga est mort à 64 ans par Valérie Duponchelle / Le FIGARO