RiAP : ART ACTION 1998 – 2018 (CA)

En 1998, à l’initiative du Lieu, centre en art actuel, se tenait à Québec une rencontre internationale don t l’objet était de relater l’art action des vingt dernières années en effectuant un retour critique sur les années soixante et soixante - dix. De cette rencontre découla l’ouvrage intitulé Art action 1958 - 1998 , compte rendu des discussions menées par les protagonistes historiques et actuels de ces formes d’art en action, couvrant ainsi quatre décennies de pratiques artistique dans l’action...

Manif d’art 7 : l’art actuel se manifeste‏

La programmation de Manif d’art 7 – La biennale de Québec, dont le commissariat est assuré par Vicky Chainey Gagnon, a été dévoilée aujourd’hui en conférence de presse. Du 3 mai au 1er juin, le public est invité à découvrir les expositions et à participer aux nombreuses activités qui évoluent autour du thème Résistance...

Matthieu Dugal sera porte-parole de Manif d’art 7 du 3 mai au 1er juin 2014 à Québec

Du 3 mai au 1er juin prochain, l’animateur et chroniqueur Matthieu Dugal représentera Manif d’art 7 – La biennale de Québec auprès du public et des médias. Il animera, entre autres, l’Avant-Première bénéfice du 2 mai ainsi qu’une série de reportages Web présentée en partenariat avec Radio-Canada.

Guillaume Adjutor Provost – Géographies Variables / LA CHAMBRE BLANCHE

LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse d’inviter Guillaume Adjutor Provost pour une résidence Lab Web dans le cadre du programme d’échange France-Québec, Géographies Variables, du 18 avril au 2 juin 2013. Artiste adisciplinaire, chercheur et commissaire, Guillaume Adjutor Provost sillonne entre arts visuels, design et littérature...

ADELIN SCHWEITZER – DICHOTOMIE / LA CHAMBRE BLANCHE

À l’occasion de l’ouverture finale de sa résidence in situ à LA CHAMBRE BLANCHE, l’artiste français Adelin Schweitzer présente deux oeuvres qui s’attaquent à la notion de dichotomie et en explorent les agencements possibles : du dédoublement perceptif et spatio-temporel jusqu’au dédoublement technique de l’image stéréoscopique. Deux séquences vidéo projetées, archives des déambulations performatives de l’artiste, décortiquent l’idée de l’image double, de la perception double et d’un « a été » performatif de l’artiste qui réapparaît dans l’« ici et maintenant » à travers le corps sensible du spectateur...

ADELIN SCHWEITZER – Dichotomie / LA CHAMBRE BLANCHE

Adelin Schweitzer, artiste français qui sera en résidence in situ à LA CHAMBRE BLANCHE du 21 janvier au 3 mars 2013, organise sa recherche autour des phénomènes perceptifs, leur amplification et leur connotation sociale, l’immersion et les questions territoriales qui en découlent. En s’emparant des nouvelles technologies, tel la vidéo stéréoscopique de haute définition, l’artiste s’attaque à notre nature sensible pour la déployer et enrichir, et nous confronte à des situations inhabituelles et contradictoires. Le spectateur, pris au dépourvu, mais capturé sans faute, est poussé à observer sa propre réalité — sans aucun artifice ni effet ajouté, où le sensible est mis en avant.

François Quévillon – Dérive / au Museu da Imagem e do Som, São Paulo, Brésil

Dérive invite à explorer des modélisations 3D de villes et de sites géographiques qui se transforment en fonction de données environnementales captées sur le Web. Par sa présence et ses déplacements, le public peut interagir avec des représentations dont l'apparence et le niveau de reconnaissance sont déterminés par des informations sur des phénomènes ayant cours en ces lieux.

Miguel Monroy – Box de sombra & Stéphanie Grenier – Les ailes de Camille / LA CHAMBRE BLANCHE

Miguel Monroy, artiste mexicain en résidence in situ à LA CHAMBRE BLANCHE, aborde les objets et les systèmes — banalisés et aliénés, de la vie de tous les jours, pour opérer un détournement poétique et inattendu, et saisir l’idée d’une contingence possible, menant à leur libération. 2012-2013, Stéphanie Grenier poursuit son travail dans le Lab Web de LA CHAMBRE BLANCHE pour une résidence de production. L’artiste est fascinée par les techniques de la vidéo en stéréoscopie, qu’elle utilise pour engendrer des moments lents, où le temps est suspendu, et où la solitude et la contemplation s’imposent autant sur le protagoniste que sur le spectateur.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :