Une belle OPA du Ministère de la Culture sur l’Académie des Beaux-Arts Par Nicole Esterolle

Jean Marc Bustamante succède donc à l’ « esthéticien relationnel », Nicolas Bourriaud, viré justement pour son relationnel catastrophique avec élèves et professeurs. Il a été préféré à Olivier Blanckart , vrai artiste, feu d’artifice d’inventivité verbale et plastique, d’intelligence et de drôlerie, et qui aurait pu ré-enchanter cette vénérable école....Mais Jean-Marc Bustamante, lui, convenait mieux car son travail est plus radical et plus conforme à ce subversivisme questionneur à la fois des codes de la peinture et de la société, qui est tant apprécié chez le rebelles fonctionnarisés peuplant l’appareil institutionnel...

Art contemporain : là où l’incompétence est qualifiante par Nicole Esterolle

Je me suis souvent demandé ce qu’il y avait vraiment de commun entre tous les acteurs du grand système bureaucratico-financier qu’est l’art dit contemporain, ce qui faisait lien, solidarité et reconnaissance entre eux… Le cynisme ? l’arrogance ? la cupidité ? l’attrait du pouvoir et de l’argent ? une certaine stupidité de fond ?...sans doute un peu de chaque mélangé à des proportions variables selon chaque individu et sa place da la hiérarchie…

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :