REFUS GLOBAL 70 ANS – 1948-2018 / ESPACE MUSÉE QUÉBÉCOR (CA)

Entre 1941 et 1946, se forme librement à Montréal un groupe de jeunes artistes liés par leurs études ou leurs amitiés. Plusieurs sont étudiants et étudiantes à l’École des beaux-arts de Montréal ou à l’École du meuble de Montréal où enseigne Paul-Émile Borduas. Certains viennent d et d’institutions universitaires en lettre et en médecine alors que d’autres appartiennent au domaine de la danse et du théâtre.

Une salle nommée en l’honneur de Madeleine Arbour, Un texte de Marie-Laurence Delainey pour Radio Canada (CA)

Ses décors ont marqué de nombreuses émissions québécoises et ses réalisations ont fait d'elle une pionnière en matière de design d'intérieur. Madeleine Arbour, artiste et cosignataire du manifeste Refus global, a déjà reçu des distinctions pour ses œuvres. Le Cégep du Vieux-Montréal veut à son tour lui rendre hommage en inaugurant une salle à son nom.

Colorimètre par Rafael Lozano-Hemmer / MAISON MANUVIE (CA)

L’artiste travaille avec les nouvelles technologies puisqu’elles sont, selon lui, le langage même de la globalisation. Proche de l’art de la performance par son mode coopératif, les installations de Lozano-Hemmer sont des complexes projets technologiques qui engagent la participation de plusieurs intervenants du domaine des arts et de l’informatique.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :