Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

Il arrive qu’un hommage mette mal à l’aise : tout à la fois, on est touché de la reconnaissance, mais il semble qu’elle repose sur des malentendus. Mon amie Nicole Esterolle, à qui je dois l’heureuse collaboration que je poursuis avec fierté depuis 2014 avec le magazine Artension, a écrit cette semaine un encouragement à ses lecteurs à acheter et lire le hors-série La vie en verre, que j’ai « piloté ». Un conseil que je ne peux a priori qu’approuver ! Continuer de lire Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

splendeur de l’art du verre par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Je pensais que le verre était moins corrompu que la céramique par la « pensée » ministérielle…qu’il partait moins « en eau de boudin », mais non semble-t-il, comme nous le prouvent ces deux pages incongrues. Ainsi, les textes que j’avais récemment écrits sur la céramique peuvent très bien concerner le verre. Voici les liens vers ces deux textes. Continuer de lire splendeur de l’art du verre par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Le CHU de Rouen se paie pour 100 000 euros une fresque de l’artiste institutionnel Olivier Nottellet… Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

La question centrale est donc de savoir quand, comment, pourquoi, s’est faite l’attribution de ce chantier « Culture et santé » à l’artiste Nottellet. Qui est à l’initiative de cette « fresque »? Quelles ont été les instances concernées de choix et d’évaluation pour cette commande publique? Quelles ont été les connections activées ? Continuer de lire Le CHU de Rouen se paie pour 100 000 euros une fresque de l’artiste institutionnel Olivier Nottellet… Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

UN VRAI CONTE DE FÉE : LES VERROTTERIES D’OTHONIEL ENTRENT AU LOUVRE ! Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Après les gros pneus de Claude Lévèque à l’Opéra Garnier, Fabrice Hyber à l’Académie des Beaux-Arts, les tulipes de Koons au Petit Palais, Venet au Château de Versailles, Buren sous la Tour Eiffel, Christo sur l’Arc de Triomphe, voici donc six jolies verrotteries coloriées de Jean-Michel Othoniel entrant au Louvre par généreuse donation de l’artiste…« pour marquer la fécondité des liens entre la création contemporaine et le Palais du Louvre », est-il bien précisé….(Autant que je sache, ni Picasso, ni Paul Klee, n’ont fait de don au Louvre ; ni Tapiès au Prado …il est vrai que ce dernier n’a jamais été, dans sa jeunesse, gardien de nuit dans ce célêbre Musée). Continuer de lire UN VRAI CONTE DE FÉE : LES VERROTTERIES D’OTHONIEL ENTRENT AU LOUVRE ! Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Damien Deroubaix – HEADBANGERS BALL / Musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole (FR)

Après Jean-Michel Othoniel et Valérie Jouve, le Musée donne carte blanche à Damien Deroubaix, artiste majeur de la scène stéphanoise des années 1990. HEADBANGERS BALL fait référence à l’émission musicale culte consacrée au métal, diffusée sur MTV dans les années 1990. Continuer de lire Damien Deroubaix – HEADBANGERS BALL / Musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole (FR)

L’ART AU BAR DU BRISTOL – CARTE BLANCHE À LA GALERIE PERROTIN‏ (FR)

Le Bristol Paris initie depuis presque trois ans un rendez-vous autour de la création contemporaine la plus exigeante. Périodiquement un nouvel acteur incontournable de l’art contemporain est invité à investir l’écran vidéo du bar. Continuer de lire L’ART AU BAR DU BRISTOL – CARTE BLANCHE À LA GALERIE PERROTIN‏ (FR)

La science des rêves – collectif / Le centre d’art contemporain Arsenal

Le centre d’art contemporain Arsenal expose actuellement à Montréal une quinzaine d’artistes internationaux autour de la science des rêves. Cette exposition est basée sur la préface du film du même nom, réalisé par Michel Gondry en 2006. Elle regroupe des œuvres qui témoignent, esthétiquement ou conceptuellement, du monde onirique et du processus de création des rêves… Continuer de lire La science des rêves – collectif / Le centre d’art contemporain Arsenal