Chronique n° 80 de Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ils sont installés dans la cour de la Bibliothèque Nationale et financé par le Ministère de la Culture… Lequel Ministère devrait être supprimé, car s’il n’existait pas, personne n’aurait financé ces deux grotesqueries , comme des milliers d’autres du même type de modernité, qui parsèment le dispositif public dédié à l’art dit contemporain. Nous sommes ici dans un au-delà de la laideur, dans une méta-laideur signe de distinction de classe, qui pose moins un problème d’ordre esthétique, que moral, politique et surtout juridique… Continuer de lire Chronique n° 80 de Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Les FRAC à fond la caisse – Les FRAC, ou le royaume de la caisse Par Nicole Esterolle

La caisse est donc envahissante, et on a calculé que , si on place toutes les caisses de FRAC les unes à côté des autres, l’ensemble fera la longueur du périphérique parisien…C’est dire à quel point, en bureaucratie fracosphèrique, on est cerné par les caisses et comment l’enflure du contenant se fait au détriment du contenu ainsi asphyxié… Continuer de lire Les FRAC à fond la caisse – Les FRAC, ou le royaume de la caisse Par Nicole Esterolle

La biodiversité artistique ne passera pas ! Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

C’est vraiment dommage car le contexte se prêtait à cette vertueuse rupture. Il fallait en effet remplacer, à la tête de cette école, Jean-Marc Bustamante, en poste d’octobre 2015 à juillet dernier, et dont mandat avait été entaché par les témoignages de harcèlement (gestes et propos déplacés, violence morale) recueillis par un collectif d’étudiants, qui avaient nécessité l’intervention du ministère de la Culture, ainsi que par des plaintes pour racisme déposées par le personnel de nettoyage, salariés d’une entreprise externe, qui faisaient état d’humiliations d’une rare violence…Rien que ça ! Continuer de lire La biodiversité artistique ne passera pas ! Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)