Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

Il arrive qu’un hommage mette mal à l’aise : tout à la fois, on est touché de la reconnaissance, mais il semble qu’elle repose sur des malentendus. Mon amie Nicole Esterolle, à qui je dois l’heureuse collaboration que je poursuis avec fierté depuis 2014 avec le magazine Artension, a écrit cette semaine un encouragement à ses lecteurs à acheter et lire le hors-série La vie en verre, que j’ai « piloté ». Un conseil que je ne peux a priori qu’approuver ! Continuer de lire Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

Edward Hopper : les paysages et la mémoire du monde par Mikaël Faujour (Culture)

Pour Sam Keller, directeur de la Fondation Beyeler, « Edward Hopper résiste à une consommation rapide ». Avec une œuvre comptant 357 aquarelles et 366 huiles sur toile en un demi-siècle de création (d’après le catalogue raisonné de Gail Levin), soit environ sept toiles par an, il faut croire que c’est d’abord l’artiste même qui résistait à la production rapide. Beaucoup de ses toiles laissent d’ailleurs sentir un caractère médité, ni spontané ni impulsif. Continuer de lire Edward Hopper : les paysages et la mémoire du monde par Mikaël Faujour (Culture)

Le Monde des religions no 65 – Dieu et l’argent pour une économie éthique

Et si les religions pouvaient sauver notre économie ? La question, je vous le concède, peut de prime abord paraître hautement saugrenue. Imaginerait-on Dieu à une table de trading, ou ses saints veillant sur les cours du CAC 40 ? Notre question, je vous assure, est pourtant on ne peut plus sérieuse. En effet, contrairement à une idée solidement ancrée, les religions ne se préoccupent pas uniquement de foi ou de salut. Loin s’en faut ! Les traditions spirituelles n’ignorent aucunement l’argent, pas plus qu’elles ne jettent l’anathème sur cette réalité quotidienne. Ce à quoi elles invitent unanimement, c’est à relativiser l’importance qu’on lui donne, à le profaner – pour reprendre l’expression du théologien Jacques Ellul –, c’est-à-dire à le désacraliser. Continuer de lire Le Monde des religions no 65 – Dieu et l’argent pour une économie éthique