La double leçon de Vladimir Velicković Par Mikaël Faujour (critique)

Préparée bien avant son décès, le 29 août dernier, l’exposition que consacre le Fonds Hélène-et-Édouard-Leclerc à Vladimir Veličković lui rend un hommage posthume. Un peintre, resté à l’écart des modes et qui s’est obstiné dans une figuration puissamment expressive, a produit une œuvre à la portée universelle. Continuer de lire La double leçon de Vladimir Velicković Par Mikaël Faujour (critique)

Retour sur l’affaire Grünewald-Pinault-Abdessemed : méta- scandale de l’art dit « contemporain » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais avec cette juxtaposition des Christs en fil de fer barbelé d’Abdessemed et du Retable de Grünewald, on passe , je crois, dans un au-delà du scandale, dans un scandale multiplié par lui-même, dans un méta-scandale. Continuer de lire Retour sur l’affaire Grünewald-Pinault-Abdessemed : méta- scandale de l’art dit « contemporain » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Première canadienne : Vladimir Velickovic / 1700 La Poste (CA)

Vladimir Velickovic est né à Belgrade (Yougoslavie) en 1935. Diplômé de l’École d’architecture de Belgrade en 1960, il s’oriente vers la peinture et réalise sa première exposition solo en 1963. Continuer de lire Première canadienne : Vladimir Velickovic / 1700 La Poste (CA)