Soulages, ce n’est pas si sûr que ça par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Le peintre Soulages a eu cent ans le 24 décembre. Il est désormais devenu notre grand peintre national. C’est du moins ce dont s’efforce de nous persuader, soutenue par le dithyrambe médiatique, notre administration culturelle de la rue de Valois et du quai d’Orsay. Continuer de lire Soulages, ce n’est pas si sûr que ça par Jérôme Serri (Billet d’humeur)

OTHONIEL À DOHA : UN CHAPELET DE NOIRES CROTTES DE BIQUES QUI S’HARMONISE AVEC LA FÉMINITUDE VOILÉE LOCALE Par Nicole Esterolle

J’ai découvert sur M6 , cette œuvre aquatique d’Othoniel pour un bâtiment construit par l’architecte Nouvel à Doha et ce documentaire stupéfiant, spécialement consacré à ce plasticien académicien français, enfileur de niaises verroteries colorées et sphériques, mais aussi empileur de mêmes niaiseries monochromes cubiques ou parallèlipipédiques chez la financial-gallery Perrottin.. Continuer de lire OTHONIEL À DOHA : UN CHAPELET DE NOIRES CROTTES DE BIQUES QUI S’HARMONISE AVEC LA FÉMINITUDE VOILÉE LOCALE Par Nicole Esterolle

Miguel CHEVALIER – Machine Vision / GALERIE LÉLIA MORDOCH (FR)

Pour sa deuxième exposition personnelle à la Galerie Lélia Mordoch à Paris, Miguel Chevalier présente ses dernières recherches sur le thème du corps digitalisé et du signe de l’infini. Recouverts d’un papier peint composé de fragments d’algorithmes, tels des codes à décrypter, les murs de la galerie proposent d’emblée une immersion dans le monde numérique et la machine informatique. Continuer de lire Miguel CHEVALIER – Machine Vision / GALERIE LÉLIA MORDOCH (FR)

PUTPUT, Coffee for Oppenheim / Galerie Esther Woerdehoff‏ (FR)

Coffee for Oppenheim est la seule blague suisso-danoise du monde. Et pour qu’il y ait blague, il faut une relation, du voisinage, une hache de guerre à enterrer, deux versions d’une langue originelle dont l’usage, quand c’est l’autre, est si pittoresque. Un nous, un eux, et une clôture à piéger, déplacer, dégrader, pour tester l’élasticité de ce qui nous relie et nous sépare à la fois. Une blague, c’est un tir à la corde. Pour faire une blague, il faut une intimité… Continuer de lire PUTPUT, Coffee for Oppenheim / Galerie Esther Woerdehoff‏ (FR)

Marcel Katuchevski – Œuvres inédites / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)

« Marcel Katuchevski accueille tout et ose tout, y compris la laideur, y compris l’effroi. Il se veut « L’habitant du dehors ». Il explore l’histoire de l’humanité, donne corps à ses cataclysmes, ses béances, ses horreurs. Il plaque au coeur d’un même dessin les multiples couches de l’histoire qui s’entrechoquent. » Continuer de lire Marcel Katuchevski – Œuvres inédites / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)

Dada # 200 – avril 2015 – L’enfance de l’art

On ne devient pas artistes du jour au lendemain. Comment étaient-ils, enfants ? Dada a mené l’enquête dans les archives des plus grands créateurs, du Moyen-Age à nos jours. Continuer de lire Dada # 200 – avril 2015 – L’enfance de l’art

le plus formidable graveur du siècle dernier, GEORGES VISAT à L’ATELIER-GALERIE A.PIROIR

Georges Visat découvre la gravure, à 14 ans, dans l’imprimerie parisienne du maître imprimeur Léon Isidore où il devient apprenti. Quelques années plus tard, Georges Visat deviendra le plus formidable graveur du siècle dernier et l’incontournable compagnon de route des surréalistes, mouvement dans lequel il a joué un rôle important.
Continuer de lire le plus formidable graveur du siècle dernier, GEORGES VISAT à L’ATELIER-GALERIE A.PIROIR