Down in the park (duo show) Hendrik Hegray et Andrès Ramirez / Galerie Valeria Cetraro (FR)

On ne pourrait pas dire que l’on espère cette grande crise des symboles, mais peut-être qu’au moins inconsciemment on l’attend. Elle arriverait subitement, comme un coup de théâtre, et cependant avec l’évidence que nous n’avions fait que tendre vers elle. Ce serait la suite logique des autres crises récentes qui ont visé en vain à destituer à peu près tout. Aujourd’hui, le simple fait de tenir encore debout a fini par revêtir une puissance symbolique. Être abattu ou se sentir tel, dans un jardin public ou ailleurs, est déjà une manière de prendre position. Continuer de lire Down in the park (duo show) Hendrik Hegray et Andrès Ramirez / Galerie Valeria Cetraro (FR)

Pierre Weiss – TELSTAR / Galerie Valeria Cetraro (fr)

Une question surgit : « est-ce un trait ou une ligne, et quelle est la différence au fait ? ». Une ligne peut être courbe, accompagner un geste, tracer les contours d’un imaginaire. Le trait, quant à lui, est toujours tiré ; c’est un terme d’attelage. On tire un trait, sur le passé, dit-on souvent. Continuer de lire Pierre Weiss – TELSTAR / Galerie Valeria Cetraro (fr)

Pia Rondé & Fabien Saleil – Œil Sauvage / Galerie Valeria Cetraro (FR)

Au sein de l’exposition Œil Sauvage à la Galerie Valeria Cetraro, Pia Rondé et Fabien Saleil, présentent un ensemble de pièces conçues dans la continuité de leurs dernières expositions personnelles « Cité Fantôme » (Drawing Lab Paris, 2017) et « Topophilie des cendres » (Palais de Tokyo hors les murs, Rencontres photographiques d’Arles, 2018). Continuer de lire Pia Rondé & Fabien Saleil – Œil Sauvage / Galerie Valeria Cetraro (FR)