LE CHÂTEAU LA COSTE N’EST PLUS AGRÉÉ COMME VIN DE MESSE PAR NICOLE ESTEROLLE (billet d’humeur)

Avec cette actuelle expo « Confess » , férocement sociétalo-questionnatoire, signée par la plasticienne internationale polonaise Trina McKillen , qui a pour but « de mettre en lumière les victimes d’abus sexuels au sein de l’église catholique en leur donnant la parole grâce à l’immédiateté de l’art contemporain. », et qui se veut être « une invitation à la guérison, au dialogue tout en respectant la douleur et la souffrance. », le provençal pinard Château La Coste relooké, Franck Gehry, Jean Nouvel, Othoniel, Sophie Calle, Ai Weiwei, etc Continuer de lire LE CHÂTEAU LA COSTE N’EST PLUS AGRÉÉ COMME VIN DE MESSE PAR NICOLE ESTEROLLE (billet d’humeur)

La chronique N° 57 de Nicole Esterolle / La fabrique des imposteurs

Sur l’image jointe (doc 07), on voit une trentaine de couillons de critiques d’art membre de l’AICA –France (Association Internationale des Critiques d’Art) manifester pour la liberté d’expression des artistes en agitant un sucette plug anal de Papy Chocolat Mc Carthy… Continuer de lire La chronique N° 57 de Nicole Esterolle / La fabrique des imposteurs

LUCIANA LAMOTHE – THE FUNCTION OF FORM / Galerie Alberta Pane (FR)

Une des composantes de mon travail est de réaliser une sorte de déplacement entre la fonction et la forme ou entre la fonction et son contexte et en même temps garantissant l’efficacité de cette dernière. Comme par exemple un objet qui est utilisé pour sa fonction mais dans un contexte dans lequel on n’a pas l’habitude de le voir utilisé… Continuer de lire LUCIANA LAMOTHE – THE FUNCTION OF FORM / Galerie Alberta Pane (FR)