LE SHED À ROUEN : UN BEL EXEMPLE DE  CHANCRE MOU 100% ART « CONTEMPORAIN » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Il y en a certes des dizaines du même type sur le territoire français, mais celui-ci est particulièrement exemplaire en termes de conjugaison des purulences esthétiques et éthiques, avec conflits d’intérêt à tous les étages, détournements de biens et d’argent publics, massacre des valeurs de l’art…
Continuer de lire LE SHED À ROUEN : UN BEL EXEMPLE DE  CHANCRE MOU 100% ART « CONTEMPORAIN » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ART « URBAIN » COMME ALTERNATIVE À L’ART « CONTEMPORAIN » ? Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On suivra avec attention cet affrontement meurtrier entre le conceptual-art de l’élite et le street-art du middle class, et nous verrons, qui de la peste ou du cholera aura dévoré l’autre…. Continuer de lire L’ART « URBAIN » COMME ALTERNATIVE À L’ART « CONTEMPORAIN » ? Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

GRANDE DÉBANDADE DANS L’ ART DIT CONTEMPORAIN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

On ose enfin s’interroger sur la nature de cet art qui s’est approprié le qualificatif « contemporain » , sur ses origines, sur sa légitimité, sur sa logique de fonctionnement, sur son bilan, sans recevoir des bordées d’injures et être taxé de nauséabond populiste, fasciste, par quelque puissant critique d’art aligné, … Continuer de lire GRANDE DÉBANDADE DANS L’ ART DIT CONTEMPORAIN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

Ce livre est un témoignage montrant  que nulle part ailleurs qu’en ce territoire de l’art dit contemporain on avait été aussi loin dans la régurgitation du sens, dans l’inepte comme coquetterie intellectuelle , dans la transgression des lois, dans la déconstruction des repères, le « cassages des codes », etc… Continuer de lire LE GRAND SHOW DES FELLATEURS DU RIEN – Du nihilisme de l’art dit « contemporain » / LE NOUVEAU LIVRE DE NICOLE ESTEROLLE (FR)

LE STREET – ART, ESPÈCE INVASIVE, VA-T-IL BIENTÔT SUPPLANTER CETTE AUTRE ESPÈCE INVASIVE QU’EST L’ART « CONTEMPORAIN » ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

C’est ce qui semble en question avec l’ internationalisation-financiarisation- subvention-subversion- surmédiatisation – gentrification croissante du street -art et son engagement sociétal revendiqué… Continuer de lire LE STREET – ART, ESPÈCE INVASIVE, VA-T-IL BIENTÔT SUPPLANTER CETTE AUTRE ESPÈCE INVASIVE QU’EST L’ART « CONTEMPORAIN » ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LE FRAC GRAND LARGE : QUAND LA MÉGALOMANIE FRAQUEUSE FAIT DANS LA SIMPLICITÉ ET L’HUMILITÉ, MAIS AUSSI DANS L’ÉSOTÉRISME ET L’OUTREMONDISME UN RIEN OBSCURANTISTE Par nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Un an à peine après l’inauguration de la somptueuse cathédrale-FRAC de Dunkerque, qui a coûté des millions à la Région et à l’Etat, c’est la vraie bouillasse dans l’établissement et parmi les bigots de Marcel Duchamp, et c’est assez symptomatique de l’état global de déliquescence des FRACs en France… Continuer de lire LE FRAC GRAND LARGE : QUAND LA MÉGALOMANIE FRAQUEUSE FAIT DANS LA SIMPLICITÉ ET L’HUMILITÉ, MAIS AUSSI DANS L’ÉSOTÉRISME ET L’OUTREMONDISME UN RIEN OBSCURANTISTE Par nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ « ASSOCIATION INTERNATIONALE DES CRITIQUES D’ART » : UNE ÉTRANGE CONFRÉRIE, BRAS VERBEUX DE L’IDÉOLOGIE ESTHÉTIQUE BUREAUCRATICO-FINANCIÈRE MONDIALISÉE. Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Cette association loi de 1901 s’auto- qualifie « internationale » puisqu’il ne se conçoit rien de « contemporain » en art qui ne soit international…et même si cette AICA est un entre-soi bien franco-français où la consanguinité intellectuelle fait des ravages. Continuer de lire L’ « ASSOCIATION INTERNATIONALE DES CRITIQUES D’ART » : UNE ÉTRANGE CONFRÉRIE, BRAS VERBEUX DE L’IDÉOLOGIE ESTHÉTIQUE BUREAUCRATICO-FINANCIÈRE MONDIALISÉE. Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LES ARTISTES DE NICOLE BIENTÔT AU CENTRE POMPIDOU ? Gazette 34

2- Que le Ministère de la Culture décrète une mise en réserve de toutes les œuvres figurant dans les collections des FRAC , et dont la conceptualo-bidularité est facilement identifiable et qu’il installe un moratoire de dix ans pour les nouveaux achats d’œuvres de ce type. Continuer de lire LES ARTISTES DE NICOLE BIENTÔT AU CENTRE POMPIDOU ? Gazette 34

UN SOUTIEN D’ÉTAT AUX « THÉORICENS DE L’ART » NÉCESSITEUX Par Nicole Esterolle

Le CNAP est un super FRAC national stockant environ 100 000 œuvres, dont 35000 conceptualo-bidulaires de 9000 artistes « contemporains » : ces dernières acquises aléatoirement au gré des rencontres affectueuses et de petits échanges entre amis au sein de la lango-cnapo-fraco-mafio-duchamposphère. Continuer de lire UN SOUTIEN D’ÉTAT AUX « THÉORICENS DE L’ART » NÉCESSITEUX Par Nicole Esterolle

À FOND L’ART « CONTEMPORAIN » ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ainsi peut-on voir des pneus sur les escaliers de l’Opéra, des trompettes sur ceux du Grand Palais, des horreurs de Damien Hirst un peu partout, une banane à 120 mille euros, des aides de l’Etat à la galerie Perrotin, des poteaux de Buren, des gigantesques bouts de ferrailles de Venet, etc… et des milliers de déclinaisons de l’effroyable, dispersées dans les innombrables lieux de radicalisation duchampiste maillant le territoire, subventionnés Continuer de lire À FOND L’ART « CONTEMPORAIN » ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

IL REGRETTE NE PAS AVOIR LE SOUTIEN DES DÉFENSEURS DES ANIMAUX par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

«Je montre avec mon travail ce que nous faisons contre les animaux. C’est le grand malentendu », a-t-il déclaré avant la récente performance au Musée de David Walsch en Tasmanie . Cette performance au musée du bout du monde et des extrêmes de l’art-pognon, en forme de rituel sacrificiel, avec une liturgie conçue par le patriarche lui-même, avec une trentaine d’officiants, était accompagnée d’une symphonie de bruits composée par Nitsch lui-même et exécutée par un orchestre de 20 musiciens. …. Continuer de lire IL REGRETTE NE PAS AVOIR LE SOUTIEN DES DÉFENSEURS DES ANIMAUX par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LE FRAC NE CONNAÎT PAS LA CRISE…Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Alors , bien sûr, il n’est pas étonnant que le texte « réactionnaire » de Pierre Lamalattie , puisse être publier par Causeur , organe d’une gauche finkelkrautienne néo-réac flirtant avec l’extrême-droite , vous diront les cultureux duchampo-gaucho progressistes insoumis…. Continuer de lire LE FRAC NE CONNAÎT PAS LA CRISE…Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

SOUTIENS MULTIPLES AUX ARTISTES VISUELS : L’ENFER EST TOUJOURS PAVÉ DE BONNES INTENTIONS…par Nicole Esterolle

Face à la crise sanitaire, les actions de soutien aux artistes se multiplient de tous les côtés…Faut-il s’en féliciter ou bien s’en méfier comme du corona ou de ces bonnes intentions qui pavent si bien l’Enfer ? Continuer de lire SOUTIENS MULTIPLES AUX ARTISTES VISUELS : L’ENFER EST TOUJOURS PAVÉ DE BONNES INTENTIONS…par Nicole Esterolle

LE CNAP : UN SCANDALE BIENTÔT QUARANTENAIRE PAR NICOLE ESTEROLLE ( Billet d’humeur)

Cette pitoyable action caritative avec cette misérable aumône de 600 000 €( dérisoire par rapport aux montagnes d’argent brassées par ces galeries), montre que l’Etat a encore une fois tout faux, n’a rien compris et continue dans son internationalâtrie obsessionnelle , Continuer de lire LE CNAP : UN SCANDALE BIENTÔT QUARANTENAIRE PAR NICOLE ESTEROLLE ( Billet d’humeur)

Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle

Il arrive qu’un hommage mette mal à l’aise : tout à la fois, on est touché de la reconnaissance, mais il semble qu’elle repose sur des malentendus. Mon amie Nicole Esterolle, à qui je dois l’heureuse collaboration que je poursuis avec fierté depuis 2014 avec le magazine Artension, a écrit cette semaine un encouragement à ses lecteurs à acheter et lire le hors-série La vie en verre, que j’ai « piloté ». Un conseil que je ne peux a priori qu’approuver ! Continuer de lire Mikaël Faujour, Réplique à l’article « splendeur de l’art du verre » par Nicole Esterolle