IL FAUT SUPPRIMER CE CALAMITEUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici une première photo difficile à regarder, car nimbée d’une sorte de terrifiante irréalité…Elle a été prise au Château de Versailles, et l’on y voit les deux ex-ministres de la culture Aillagon et Albanel en compagnie du milliardaire Pinault et de l’artiste Koons avec son homard en arrière – plan. Continuer de lire IL FAUT SUPPRIMER CE CALAMITEUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

C’EST BEAU, C’EST GRAND , L’ART D’ÉTAT ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Mais qu’à cela ne tienne , on attend pour très bientôt, avec la bénédiction des mêmes, de la Mairie de Paris, du Ministère de la Culture et du Centre des Monuments Nationaux, (et d’une espèce rare de faucons crécerelles qui auront fini leur couvaison) le méga emballage de l’Arc de Triomphe , par l’illustrissime Christo en hommage au Soldat Inconnu… Continuer de lire C’EST BEAU, C’EST GRAND , L’ART D’ÉTAT ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Chronique n°66 : Oui, nous pouvons préserver la flore artistique naturelle / Nicole Esterolle

Le lecteur trouvera donc dans ce volume des clés pour comprendre ce qui s’est passé, ce qui fut dit, comment on a produit et promu pareilles démarches artistiques. C’est expliqué et raconté face aux oeuvres, mais aussi en campant les attitudes et les modes qui les ont entourées… Continuer de lire Chronique n°66 : Oui, nous pouvons préserver la flore artistique naturelle / Nicole Esterolle

La folle sarabande des touchers rectaux billet d’humeur de Nicole Esterolle

Pour ne pas être en reste, le Palais de Tokyo, envisage de produire la même sarabande, sur une musique de Nique Ta Mère et de Grand corps Malade, avec Catherine Millet, Jack Lang, Jean Jaques Aillagon, François Pinault, Daniel Buren, Fleur Pellerin, Yvon Lambert, etc. pour finir en beauté 40 ans de dirigisme artistique d’Etat… Continuer de lire La folle sarabande des touchers rectaux billet d’humeur de Nicole Esterolle

La chronique N° 57 de Nicole Esterolle / La fabrique des imposteurs

Sur l’image jointe (doc 07), on voit une trentaine de couillons de critiques d’art membre de l’AICA –France (Association Internationale des Critiques d’Art) manifester pour la liberté d’expression des artistes en agitant un sucette plug anal de Papy Chocolat Mc Carthy… Continuer de lire La chronique N° 57 de Nicole Esterolle / La fabrique des imposteurs

Pendant que l’inquiétante insignifiance de l’art-argent triomphe au Centre Pompidou‏ / L’opinion de Nicole Esterolle

Cette œuvre comprenant trois aspirateurs et une cireuse à parquet, acquise au début des années 80 pour environ 30 000 euros, en vaut aujourd’hui 100 fois plus… Bravo les administratifs de l’époque, vous avez été de redoutables business-men, et bravo le FRAC qui est donc le plus riche de l’hexagone. Continuer de lire Pendant que l’inquiétante insignifiance de l’art-argent triomphe au Centre Pompidou‏ / L’opinion de Nicole Esterolle

Les FRACs : une honte internationale / L’opinion de Nicole Esterolle

Il y eu récemment cette entière double-page centrale dans Le Monde titrée « Les trente ans des FRACs, une richesse nationale »…qui prouve bien qu’en France, on n’a pas encore bien mesuré l’importance du problème que va poser cette patate chaude que nous a légué le couple Lang-Mollard : ce vieux couple qui vient de célébrer ses noces de platine à l‘Institut du Monde Arabe avec tous les émirs des pays du golfe, et qui vient de signer le « Musée du Grand format » du côté de Rouen, où l’on pourra admirer les plus colossales conneries faites dans ce registre. Continuer de lire Les FRACs : une honte internationale / L’opinion de Nicole Esterolle