ELLES N’ONT PLUS LA BANANE ! LES FINANCIAL-ART GALERIES FRANÇAISES IMPLORENT L’AIDE DE L’ÉTAT !…Par Nicole Esterolle

Une sainte terreur les prend soudain, devant cette éventualité que l’art se détache de l’argent et revienne à lui-même, à sa vérité première, au local, au sens, au modeste, au poétique, au contenu, au sensible, au circuit court, au ré-ensauvagement, au peuple, au plaisir, à l’indépendance, au naturel…. Continuer de lire ELLES N’ONT PLUS LA BANANE ! LES FINANCIAL-ART GALERIES FRANÇAISES IMPLORENT L’AIDE DE L’ÉTAT !…Par Nicole Esterolle

MONSIEUR PERROTIN EST INQUIET…. MAIS, POUR BEAUCOUP D’ARTISTES , L’ESPOIR PRIME SUR LA CRAINTE…PAR NICOLE ESTEROLLE

Quant à nous, notre « rêve » ou notre espoir seraient-donc que cette faillite possible de l’inepte artistique aussi bien marchand qu’institutionnel, puisse permettre la réhabilitation de 95% des créateurs actuels broyés par les appareils d’argent et de pouvoir, et la résurgence de cet art à visage humain, à contenu sensible, de proximité, partageable, créateur de lien social, …. Continuer de lire MONSIEUR PERROTIN EST INQUIET…. MAIS, POUR BEAUCOUP D’ARTISTES , L’ESPOIR PRIME SUR LA CRAINTE…PAR NICOLE ESTEROLLE

De l’exposition de la collection du milliardaire François Pinault au Musée de Beaux-Arts de Rennes… Par Nicole Esterolle

Aucune inventivité formelle, aucune sublimation, aucune poésie, aucune douceur… Rien que du pathos, du pervers , du violent, de l’absurde, du morbide, de la nécrophilie et de la souffrance… Le tout, brut de décoffrage…Le roi est nu, certes, mais c’est pour mieux nous infliger la vue sa dermatose purulente, pour nous obliger à la vénérer, à nous prosterner devant cette spectaculaire misère esthétique, produit direct de la misère morale sous-jacente et qui demeure… Continuer de lire De l’exposition de la collection du milliardaire François Pinault au Musée de Beaux-Arts de Rennes… Par Nicole Esterolle

Michel Onfray : Faut-il brûler l’art contemporain ? / Le comptoir

Que répond-il à la légitime interrogation de cet homme qui souligne qu’il n’y a parfois plus rien à quoi se raccrocher dans l’art moderne (ce que Jean-Philippe Domecq nomme une « réserve d’effets » intrinsèque à l’œuvre, c’est-à-dire indépendante des amphigouris théoriques) ? Continuer de lire Michel Onfray : Faut-il brûler l’art contemporain ? / Le comptoir

Wim Delvoye – Œuvres inédites / GALERIE PERROTIN

Wim Delvoye développe un art du détournement sous forme de relecture des oeuvres du passé, tout en posant un regard lucide et amusé sur la société actuelle. Il explore l’histoire de l’art, des cathédrales gothiques aux sculptures du XIXè siècle, de Bosch et Brueghel à Warhol, en révélant simultanément la beauté des objets du quotidien… Continuer de lire Wim Delvoye – Œuvres inédites / GALERIE PERROTIN