Edward Hopper : les paysages et la mémoire du monde par Mikaël Faujour (Culture)

Pour Sam Keller, directeur de la Fondation Beyeler, « Edward Hopper résiste à une consommation rapide ». Avec une œuvre comptant 357 aquarelles et 366 huiles sur toile en un demi-siècle de création (d’après le catalogue raisonné de Gail Levin), soit environ sept toiles par an, il faut croire que c’est d’abord l’artiste même qui résistait à la production rapide. Beaucoup de ses toiles laissent d’ailleurs sentir un caractère médité, ni spontané ni impulsif. Continuer de lire Edward Hopper : les paysages et la mémoire du monde par Mikaël Faujour (Culture)

OLIVIA ET VINCENT GOUTAL DONNENT LE DÉCLIC PHOTO A AIX-EN-PROVENCE AVEC UNE PREMIÈRE EXPOSITION COLLECTIVE POUR L’OUVERTURE DE LEUR GALERIE / Galerie Goutal (FR)

« N°1 » présente cinq photographes contemporains. Les œuvres exposées ont été sélecti onnées pour leurs qualités techniques et esthétiques remarquables ainsi que pour leur approche originale du médium photographique. Chaque image est le résultat abouti d’une réflexion personnelle sur les rapports que l’homme entretient avec le monde moderne . Continuer de lire OLIVIA ET VINCENT GOUTAL DONNENT LE DÉCLIC PHOTO A AIX-EN-PROVENCE AVEC UNE PREMIÈRE EXPOSITION COLLECTIVE POUR L’OUVERTURE DE LEUR GALERIE / Galerie Goutal (FR)

Gregory Crewdson – Cathedral of the Pines / GALERIE DANIEL TEMPLON (FR)

Le photographe américain Gregory Crewdson présente pour la première fois en Europe sa dernière série : Cathedral of the Pines . Très attendue, cette série exceptionnelle de 31 photographies sera présentée conjointement à Paris et à Bruxelles. Continuer de lire Gregory Crewdson – Cathedral of the Pines / GALERIE DANIEL TEMPLON (FR)

Gail Albert Halaban à La Belle Juliette – 07.09 – 26.11.2016 (FR)

Dans ses séries Out My Window, à New York, puis Vis à Vis, à Paris, Gail Albert Halaban photographie la ville et ses immeubles, et leurs habitants mis en scène dans la banalité de leur vie quotidienne. Paysages urbains spectaculaires où les appartements semblent s’éclairer comme des petits théâtres lumineux, ses oeuvres dévoilent les particularités architecturales et culturelles des quartiers et des citadins. Continuer de lire Gail Albert Halaban à La Belle Juliette – 07.09 – 26.11.2016 (FR)