Quand la cote du plagiaire est quarante fois plus élevée que celle du plagié, sur le grand marché spéculatif de l’inepte, Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Christian Silvain renonce à porter plainte et à faire un vain procès, compte-tenu du gigantisme et de la puissance non localisable de la machine à fabriquer de cote avec du rien ou du faux. N.B. : Silence étrange autant qu’assourdissant de la croniquaillerie des journaux spécialisés français sur cette histoire pourtant très significative autant que chroquignole …  Continuer de lire Quand la cote du plagiaire est quarante fois plus élevée que celle du plagié, sur le grand marché spéculatif de l’inepte, Avant-propos Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’affligeant Grand débat étatico-culturel à l’École des Beaux-Arts par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Les inspecteurs de la création, leurs amis, obligés et subventionnés, prennent place cérémonieusement aux premiers rangs. Derrière, une foule remplit la salle, des inconnus, pour les officiels… venus les observer en curieux. Trois sujets exclusivement sont prévus : la culture pour tous, la protection du patrimoine, la direction de la création par le ministère.Les discours coulent de la tribune, lisses et fluides sur les deux premiers sujets éminemment consensuels. Qui n’est pas pour la culture pour tous et pour le patrimoine ? Vite on s’assoupit. Mais la gêne s’installe chez ceux qui résistent au sommeil ! Vite, on ressent que les mots ne veulent pas dire la même chose pour les institutionnels des premiers rangs et pour les inconnus qui les entourent. Continuer de lire L’affligeant Grand débat étatico-culturel à l’École des Beaux-Arts par Aude de Kerros (billet d’humeur)

La figuration est de retour ! par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Je vous joins donc , avec copie du texte du Monde, des images des œuvres des 5 jeunes peintres (« figuratives » , comme on disait avant ) exposées à la financial-gallery Joussé-Entreprise de Paris , galerie de haute contemporanéité et/ou internationalité : les seules que les chroniqueurs du journal Le Monde daignent fréquenter…. Continuer de lire La figuration est de retour ! par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Beaux Arts lance le Grand Débat de la Culture, suggestion de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Dans le grand débat lancé en décembre dernier par le président de la République, la culture est absente des quatre thématiques identifiées comme les enjeux majeurs de la nation. Or ce qui définit une nation, c’est sa culture. Ce qui crée du lien social, ce qui unit une communauté, c’est la culture. Continuer de lire Beaux Arts lance le Grand Débat de la Culture, suggestion de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

« Il y a une énorme envie d’art contemporain en région … » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

…C’est en tous cas ce que nous affirme sans rire Claire Jacquet, la directrice du Frac (Fonds Régional d’Art Contemporain) Aquitaine, selon ce dossier paru dans le Journal des Arts du 1 02 2019, et intitulé : « Programme hors les murs : alibi ou raison d’être des FRAC ? »…Les FRAC seraient-ils en recherche d’une « raison d’être » en dehors de leur « être – en – soi » qui partirait en eau de boudin? C’est ce que semble sournoisement insinuer la question de ce bimensuel des arts pourtant farouchement correct et pro-système. Continuer de lire « Il y a une énorme envie d’art contemporain en région … » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pourquoi ? accompagner de notre signature la lettre de Rémy Aron au Parlement? Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

De cette dissidence paradoxale dans une France cool, le Ministère de la culture ignore tout. Nathalie Heinich, sociologue qui a eu de nombreuses commandes d’enquêtes du Ministère de la Culture pour étudier le milieu de l’art, s’est toujours étonnée que l’on ne lui demande jamais d’enquêter sur la dissidence, sur la critique cultivée de « l’Art contemporain », alors qu’on lui demandait d’étudier de près les comportements de rejet du public anonyme, des expositions et manifestations de l’AC patronnées par l’Etat. Rejet qui ne pouvait être à leurs yeux que bêtement et ignoblement « populiste ». Continuer de lire Pourquoi ? accompagner de notre signature la lettre de Rémy Aron au Parlement? Par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

SAINTE CULTURE 1959-2019 – Olivier Urman, suggestion Nicole Esterolle / (billet d’humeur)

Olivier Urman a déposé ce vendredi 1 février 2019 une nouvelle sculpture monumentale (après celle du palais de Tokyo) au milieu des colonnes de Buren, dans la cour du ministère de la culture, plus exactement dans le musée national. Continuer de lire SAINTE CULTURE 1959-2019 – Olivier Urman, suggestion Nicole Esterolle / (billet d’humeur)

Polémique autour des ateliers d’artistes de la ville de Marseille / Avant-propos de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Depuis une vingtaine d’années, la ville de Marseille, dans le cadre de sa « politique culturelle de soutien à la jeune création », met des ateliers à la disposition d’artistes pour une durée de deux ans contre un loyer modique (1,80 €/m²). En plus de l’atelier, la ville a chargé en 2017 l’association Triangle France-Astérides d’un « accompagnement aux artistes résidents (…) afin de développer leurs compétences critiques, techniques et professionnelles. » A priori une bonne idée. Sauf que… Continuer de lire Polémique autour des ateliers d’artistes de la ville de Marseille / Avant-propos de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Exigeons le respect de la diversité artistique ! Stop au dirigisme d’État ! Par Rémy Aron

Exigeons le respect de la diversité artistique ! Stop au dirigisme d’État ! Il faut redéfinir l’intervention de l’État dans le champ de la création artistique ! Nous demandons la création d’un groupe de travail parlementaire sur la question de l’intervention de l’Etat dans le champ de la création artistique et pour que les options artistiques institutionnelles s’ouvrent à la diversité de l’art d’aujourd’hui. Continuer de lire Exigeons le respect de la diversité artistique ! Stop au dirigisme d’État ! Par Rémy Aron

La « Nuit blanche » de Christophe Girard : « l’audace, c’est ma marque de fabrique ! »…Par Nicole Esterolle

… Avec l’argent municipal bien sûr, et pour les happy few hidalgo-gaucho-duchampo – identitaires parisiens qui vont s’auto-congratuler dans cette folle nuit de la branchouille middle-class (voir article du Monde joint). Continuer de lire La « Nuit blanche » de Christophe Girard : « l’audace, c’est ma marque de fabrique ! »…Par Nicole Esterolle

Voici de l’art pour les « gilets jaunes » par Nicole Esterolle

Comment ne pas comprendre que, nous, les experts centraux « intelligents et subtils », inféodés à la grande bureaucratie et à la grande spéculation, arrogants et méprisant la périphérie, ringardisant le réel , sommes l’un des facteurs de ce prurit jaunâtre préfigurant le retour de Marine Le Pen ? Continuer de lire Voici de l’art pour les « gilets jaunes » par Nicole Esterolle

Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance Art Price-Artron–Cision par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

En ce début de 2019 le marché international de l’art connaît un événement susceptible de modifier en profondeur le système en place. Il s’agit d’une alliance commerciale et stratégique inattendue. Elle a été passée entre trois entreprises fondées sur la création et mise à profit de banques de données. Continuer de lire Visibilité des marchés de l’Art : l’alliance Art Price-Artron–Cision par Aude de Kerros (Billet d’humeur)

L’ultime baroud d’honneur d’un FRAC par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici quelques récentes et ultimes acquisitions conceptualo-bidulaires du FRAC –Normandie, avant sa fermeture définitive imminente , pour cause de pénurie de subventionnement de la part d’un Etat dont les caisses sont de plus en plus désespérément vides. Vous trouverez toutes les infos concernant les acquisitions sur le site du FRAC concerné.
L’œuvre avec pot de fleur renversé est celle que je préfère car elle est la plus illustrative de la violence symbolique et de la puissance terrorisante d’un discours capable d’imposer en tant qu’ art une telle évidente stupidité. Continuer de lire L’ultime baroud d’honneur d’un FRAC par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Une image amusante Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Inquiétante épidémie de streetartose dans le monde de l’art La streetartose qui semble affecter aujourd’hui le monde de l’art, a des effets aussi funestes que le mildiou, l’oïdium, le botrytis, et le black-rot réunis, qui firent des ravages, naguère, dans le monde de la vigne et du vin. (Ses ravages s’ajoutent à ceux de la conceptualose duchampoïde encore plus mortifère pour l’art). Continuer de lire Une image amusante Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)