Lettre de Camille Claudel à Auguste Rodin : « Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente. » / deslettres.fr

Je suis bien fâchée d’apprendre que vous êtes encore malade. Je suis sûre que vous avez encore fait des excès de nourriture dans vos maudits dîners, avec le maudit monde que je déteste, qui vous prend votre santé et qui ne vous rend rien. Mais je ne veux rien dire car je sais que je suis impuissante à vous préserver du mal que je vois. Continuer de lire Lettre de Camille Claudel à Auguste Rodin : « Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente. » / deslettres.fr