DE LA NEUTRALITÉ PÂTEUSE « IN SITU » DE L’IMMENSE PLASTICIEN INTERNATIONAL DANIEL BUREN par Pierre Lamalattie (FR)

Buren siégeait à côté d’elle, arborant une expression de neutralité pâteuse. Au bout de quelques minutes, il a sorti son smartphone pour consulter ses SMS, ses mails ou quelque chose de ce genre. Continuer de lire DE LA NEUTRALITÉ PÂTEUSE « IN SITU » DE L’IMMENSE PLASTICIEN INTERNATIONAL DANIEL BUREN par Pierre Lamalattie (FR)

L’ŒUVRE LA PLUS ABOUTIE DE BUREN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ici, le choix courageux de la bande blanche entre deux jaunes au lieu de la bande jaune entre deux blanches fait implacablement  sens….Ici , c’est la minimalité qui fait la force du propos plastique et la cohérence de l’ interrogation existentielle sous-jacente. Continuer de lire L’ŒUVRE LA PLUS ABOUTIE DE BUREN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

BUREN  LA MENACE : TOUJOURS AUSSI   PROCÉDURIER…Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

À l’initiative du Groupe Uhoda, en collaboration avec la SNCB et avec le soutien de partenaires publics et privés, la gare de Liège-Guillemins (Belgique) sera le support d’une oeuvre monumentale et temporaire signée Daniel Buren….Gniark, gniark ! Continuer de lire BUREN  LA MENACE : TOUJOURS AUSSI   PROCÉDURIER…Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

QUAND BUREN FAIT DANS ESTHÉTIQUE FROMAGÈRE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Les temps ont changé depuis, avec l’apparition de l’art dit contemporain, pour lequel le manque de vergogne et de tenue, l’irrespect de soi et de l’autre, le cynisme, la grossièreté et la vénalité, comptent parmi les principaux constituants… Continuer de lire QUAND BUREN FAIT DANS ESTHÉTIQUE FROMAGÈRE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’ART « CONTEMPORAIN » , C’EST VRAIMENT TRÈS TRÈS DRÔLE …Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Comme si on ne savait pas déjà que l’art « contemporain » était , par nature ou consubstantiellement,  drôle, rigolo, marrant, cocasse, burlesque, bidonnant, poilant, tordant, boyautant, désopilant, hilarant… Continuer de lire L’ART « CONTEMPORAIN » , C’EST VRAIMENT TRÈS TRÈS DRÔLE …Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LES MINI-INFOX DE NICOLE-SÉRIE N° 2 (billet d’humeur)

Les syndicats d’artistes plasticiens ( oui, il y en a, même si on n’en entend peu parler, occupés qu’ils sont à s’entre tuer…) sont pour une fois d’accord entre eux pour  appeler à manifester le 18 juin (jour de l’appel du Général De Gaulle), place du Palais Royal, parmi les poteaux de Buren… Continuer de lire LES MINI-INFOX DE NICOLE-SÉRIE N° 2 (billet d’humeur)

FAUT-IL AVOIR HONTE DES PITRERIES DE NOS « PLASTICIENS  CONTEMPORAINS » D’ÉTAT ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Des inepties officielles parfaitement assumées,  et qui , selon toute probabilité, resteront soutenues par notre nouvelle Ministre de la Culture … En effet, c’est sans doute cette dernière, qui,  alors qu’elle était conseillère – Culture de Mr Macron… Continuer de lire FAUT-IL AVOIR HONTE DES PITRERIES DE NOS « PLASTICIENS  CONTEMPORAINS » D’ÉTAT ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

BUREN ENVÉLOCIPÈDÉ ET VÉGÉTALISÉ À LYON par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La municipalité écolo-vélo de Lyon a entamé, comme vous le voyez sur l’image jointe,  les travaux de déminéralisation et de végétalisation de la Place de l’Hötel de ville. Continuer de lire BUREN ENVÉLOCIPÈDÉ ET VÉGÉTALISÉ À LYON par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

DE LA CRÉTINITUDE MONOCHROMISTE AU DÉBUT DU 21 ÈME SIÈCLE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Spécialistes tous les trois de l’in situ international partout et nulle part : Rutault peignait des toiles de la couleur des murs où elles étaient accrochées…. Continuer de lire DE LA CRÉTINITUDE MONOCHROMISTE AU DÉBUT DU 21 ÈME SIÈCLE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

UNE PANTALONNADE ELYSÉENNE AVEC LE BOULET BUREN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Des reflets bleu, blanc, rouge se démultipliant à l’infini dans un gigantesque miroir : Daniel Buren signe une œuvre éphémère in situ au Palais de l’Elysée en pavoisant avec les couleurs nationales la grande verrière du jardin d’hiver. Continuer de lire UNE PANTALONNADE ELYSÉENNE AVEC LE BOULET BUREN Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Buren coloriste invétéré par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Décidément on aura été gâté pour cette rentrée en sortie de crise sanitaire, avec trois événements artistiques majeurs : le bâchage de l’Arc de Triomphe, le monument en hommage à Johnny, et, plus récemment, la colorisation aux couleurs nationales par notre Buren national de la verrière du jardin d’hiver du Palais de l’Elysée… Continuer de lire Buren coloriste invétéré par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

François Ristori Sans titre 1974 182 x 170 cm

FRANÇOIS RISTORI – ANDRÉ CADERE 1970 / GALERIE PAULINE PAVEC (FR)

Le propos ici n’est pas d’aborder l’histoire du groupe Supports-Surfaces ou de celui qui a rassemblé Buren, Mosset, Parmentier et Toroni au tournant des années 1970, mais d’évoquer brièvement cette génération dont sont issus ces deux mouvements, considérés comme les deux dernières avant-gardes historiques du XXe siècle en France. Continuer de lire FRANÇOIS RISTORI – ANDRÉ CADERE 1970 / GALERIE PAULINE PAVEC (FR)

LE RIEN À PERTE DE VUE ! OUARF ! OUAAARF ! AU SECOURS ! UN FILM DE 6 H 30, RÉALISÉ PAR DANIEL BUREN SUR LUI-MÊME, SA VIE, SON OEUVRE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

De A comme AFFICHAGES à Z comme ZIEUTER le film se compose de cinquante-deux chapitres classés par ordre alphabétique. Chaque chapitre agence de manière chronologique les oeuvres présentées et commentées. Continuer de lire LE RIEN À PERTE DE VUE ! OUARF ! OUAAARF ! AU SECOURS ! UN FILM DE 6 H 30, RÉALISÉ PAR DANIEL BUREN SUR LUI-MÊME, SA VIE, SON OEUVRE Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

POUR UNE PÉRENNITÉ DE L’INEPTE Par Nicolle Esterolle (Billet d’humeur)

Le vide consubstantiel à l’œuvre étant la condition de sa conceptualisation, de son internationalisation, de sa contemporainisation, de sa financiarisation et de sa bureaucratisation forcenées … Continuer de lire POUR UNE PÉRENNITÉ DE L’INEPTE Par Nicolle Esterolle (Billet d’humeur)

Philippe Geluck

LES BRONZES DE GELUCK AUX CHAMPS – ÉLYSÉES Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Bon, mais rassurons-nous, foin de la polémique… « plutôt euphorisant et rafraichissant cet alignement de gros matous » disent les bidochons amis des bêtes… Continuer de lire LES BRONZES DE GELUCK AUX CHAMPS – ÉLYSÉES Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La color, j’adooorrre !!! par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ontologiquement, le duchampo-bidularisme artistique officiel, est conceptuel , immatériel, aseptisé, anesthésique, décérébré, insipide, inodore et incolore,… Il ne fait en principe pas dans le sensible, ni dans la poésie, la gaité et la couleur… Continuer de lire La color, j’adooorrre !!! par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L’EFFROYABLE AFFAIRE BUREN-MOSSET-TEMPLON EN 1974 ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La première exposition s’ouvre dans une atmosphère tendue : un faux carton d’invitation circule désignant l’exposition comme un « hommage à Daniel Buren ». Puis la veille du vernissage, c’est une fausse lettre ouverte de Daniel Buren qui est envoyée à différentes personnalités du milieu de l’art. Continuer de lire VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L’EFFROYABLE AFFAIRE BUREN-MOSSET-TEMPLON EN 1974 ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

ILS CASSENT LES CODES DE LA PEINTURE BOURGEOISE Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

C’est bien connu : le progrès en art, sa contemporainisation en quelque sorte, se fait par subversion des modèles, refus de la norme, transgression des règles et cassages des codes. Continuer de lire ILS CASSENT LES CODES DE LA PEINTURE BOURGEOISE Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)