POESIE ABSTRAITE Part I / MA GALERIE – Samuel Le Paire (FR)

Si je regarde tout à coup ma véritable pensée, je ne me console pas de devoir subir cette parole intérieure sans personne et sans origine ; ces figures éphémères ; et cette infinité d’entreprises interrompues par leur propre facilité, qui se transforment l’une dans l’autre, sans que rien ne change avec elles. Incohérente sans le paraître, nulle instantanément comme elle est spontanée, la pensée, par sa nature, manque de style.

La chronique n° 69 de Nicole Esterolle – Révéler les splendeurs de la peinture d’aujourd’hui

La peinture, figurative ou non a toujours été là… mais occultée par l’asphyxiante fumée produite par les appareils de légitimation du rien spectaculaire, qui pensent qu’il y a trop d’artistes et aimeraient bien qu’ils disparaissent pour laisser le champ libre à leur seule incurie verbeuse et à la rareté lucrative...

ENTRE EUX ET MOI – 13 CRÉATIONS EN HOMMAGE Á CATHERINE PUTMAN / Galerie Catherine Putman (FR)

Longtemps, les amateurs d’estampes contemporaines qui souhaitaient acquérir les œuvres éditées par Catherine Putman devaient se rendre dans les foires auxquelles elle participait inlassablement, ou vaincre leur timidité et prendre rendez-vous avec elle dans son grand appartement de la rue de Talleyrand.

OBESSION – Maison Particulière (Brussels)

Avec Obsession, la Maison Particulière convie Gérard Garouste à son 13ème accrochage, qui se penchera sur la « folie raisonnante » avec laquelle artistes et collectionneurs vivent quotidiennement.

With Obsession, focusing on the art addiction and repetitive processes with which artists and collectors live daily, Maison Particulière invites Gérard Garouste to take part in itsthirteenth exhibition.

Claude Viallat / Musée des beaux-arts de Nantes (FR)

L'artiste renonce au châssis pour des toiles libres, le plus souvent des toiles de récupération. Il y appose une empreinte, celle d’une forme neutre, toujours la même. Le motif, libéré de toute charge symbolique, recouvre toute la surface du support. L’exposition retrace le parcours de l’artiste, de ses premières œuvres à aujourd’hui. Exposition en coproduction avec le musée Fabre de Montpellier.

L’art contemporain, c’est bon pour le moral par Nicole Esterolle from paris

Lorsque les ouvriers des aciéries de Florange ont appris que leur patron, Monsieur Mital, qui, d’un côté, les licenciait pour faire des économies, avait par ailleurs dépensé 24 millions d’euros pour la tour des jeux Olympiques de Londres conçue par le Financial contemporary artist Anish Kapoor, cela leur a, paraît-il, grandement remonté le moral.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :