LES FRAC, GROUPÉS FACE À LA MENAÇANTE RÉALITÉ Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Voici quelques événements  FRAC, à titre d’exemples  parmi des centaines d’autres du même acabit,  où l’inepte est porté à un degré  « critique »… Continuer de lire LES FRAC, GROUPÉS FACE À LA MENAÇANTE RÉALITÉ Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

LES FRAC BIENTÔT UTILISÉS COMME MOSQUÉES ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Voici une proposition de Tarik Ramadan faite à Roselyne Bachelot, laquelle est donc , en concertation avec Jack Lang, Kader Attia et Claude Mollard, entrain d’en caresser mollement le principe et la faisabilité… Continuer de lire LES FRAC BIENTÔT UTILISÉS COMME MOSQUÉES ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Les méthodes du progressisme culturel et social Quand le politiquement correct remplace les camps de rééducation par Jérôme Serri (FR)

Les Fonds Régionaux d’Art Contemporain (FRAC) et le PACS ne présentent aucune similitude à première vue. Mais comme chacun sait, tous ceux qui s’y opposent sont des « réacs », ces affreux marginaux qui n’aiment pas le progrès… Jérôme Serri propose un retour en arrière sur ces fabuleuses avancées des dernières décennies. Continuer de lire Les méthodes du progressisme culturel et social Quand le politiquement correct remplace les camps de rééducation par Jérôme Serri (FR)

« Il y a une énorme envie d’art contemporain en région … » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

…C’est en tous cas ce que nous affirme sans rire Claire Jacquet, la directrice du Frac (Fonds Régional d’Art Contemporain) Aquitaine, selon ce dossier paru dans le Journal des Arts du 1 02 2019, et intitulé : « Programme hors les murs : alibi ou raison d’être des FRAC ? »…Les FRAC seraient-ils en recherche d’une « raison d’être » en dehors de leur « être – en – soi » qui partirait en eau de boudin? C’est ce que semble sournoisement insinuer la question de ce bimensuel des arts pourtant farouchement correct et pro-système. Continuer de lire « Il y a une énorme envie d’art contemporain en région … » Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Art contemporain : trentenaire déjà ! ‏ par Nicole Esterolle from paris

Nous sommes donc en présence d’ une organisation constituée uniquement de fonctionnaires d’Etat, d’émanation purement institutionnelle donc, et dont le but, semble –t-il, n’est autre que d’obtenir encore plus d’argent public, afin d’ augmenter sa visibilité et justifier son existence auprès de l’ institution-même qui lui a donné cette existence….

C’est bien la moindre des choses d’avoir quelque gratitude envers ceux sans lesquels on ne serait rien…Mais comme les FRAC, c’est l’Etat + les régions, tout se passe alors comme si ces derniers se remerciaient eux-mêmes de l’aide qu’ils se sont apportée à eux-mêmes…

Continuer de lire Art contemporain : trentenaire déjà ! ‏ par Nicole Esterolle from paris