CLAUDE LÉVÈQUE AUX OUBLIETTES DE L’HISTOIRE DE L’ART ?…son avocat n’est pas de cet avis Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pur produit de la vertueuse collusion entre l’appareil culturel d’Etat et les grands intérêts artistico-financiers, Claude Lévèque ne vaut plus bezef après sa crapoteuse affaire. Il est néantisé artistiquement et socialement …
Continuer de lire CLAUDE LÉVÈQUE AUX OUBLIETTES DE L’HISTOIRE DE L’ART ?…son avocat n’est pas de cet avis Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Balance ton école d’art ça devait arriver….Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Une trentaine de témoignages racontent les agressions sexuelles et la misogynie dans les écoles d’art. Lassées des agissements de leurs professeurs, trois étudiantes des beaux-arts de Rennes lancent en février dernier un questionnaire partagé dans tous les établissements de France. Continuer de lire Balance ton école d’art ça devait arriver….Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

LA MEILLEURE SUCEUSE DE L’ART « CONTEMPORAIN » FRANÇAIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Catherine M. assume encore aujourd’hui ses talents passés (assez diminués paraît-il aujourd’hui) autant buccaux que vaginaux (rien semble-t-il du côté de l’anal) dans cet entretien « ébouristoufflant » avec la reine du stupéfiant botoxé, Léa Salamé… Continuer de lire LA MEILLEURE SUCEUSE DE L’ART « CONTEMPORAIN » FRANÇAIS par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

POUR UNE IMPRESCRIBILITÉ DES CRIMES CONTRE L’ART par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

A cette autre différence près, que cette « révolution culturelle »menée par le Ministère post-languien depuis quarante ans avec la finance publique, est en étroite symbiose avec la finance privée de la spéculation internationale Continuer de lire POUR UNE IMPRESCRIBILITÉ DES CRIMES CONTRE L’ART par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

La chronique de Nicole Esterolle n° 54 / Grande débandade dans l’art financier contemporain

Cette exposition de XXX n’est pas une structure signifiante, ni une organisation réfléchie, ni une inspiration spontanée, ni une orchestration, ni une petite musique. Elle est avant tout, dans un pur esprit Deleuzien, « un agencement d’énonciations ». Elle déploie ainsi, dans l’intégralité des espaces, une série de nouvelles productions mises en relation avec des œuvres existantes. Elle est à appréhender comme un agencement d’expériences… Continuer de lire La chronique de Nicole Esterolle n° 54 / Grande débandade dans l’art financier contemporain

L’art contemporain, c’est bon pour le moral par Nicole Esterolle from paris

Lorsque les ouvriers des aciéries de Florange ont appris que leur patron, Monsieur Mital, qui, d’un côté, les licenciait pour faire des économies, avait par ailleurs dépensé 24 millions d’euros pour la tour des jeux Olympiques de Londres conçue par le Financial contemporary artist Anish Kapoor, cela leur a, paraît-il, grandement remonté le moral. Continuer de lire L’art contemporain, c’est bon pour le moral par Nicole Esterolle from paris