ÉLARGISSONS LE SPECTRE DE L’INEPTE DISRUPTIF ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Ils pourront bénéficier de l’enseignement de nouveaux profs-artistes dont je vous joins la liste et l’image d’une œuvre de chacun d’eux (dans l’ordre cette liste) ; Julien Prévieux (la tortue) , Nathalie Talec(le tancarville au Louvre), Philippe Parreno (les sacs plastiques dorés gonflés à l’hélium et qui se collent au plafond), Stephane-Calais (zombie sur fond bleu), Tatiana Trouvé (la chaise avec bâton), Tino Sehgal (la non-œuvre immatérielle)… Continuer de lire ÉLARGISSONS LE SPECTRE DE L’INEPTE DISRUPTIF ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Les tulipes de Koons ou le terrorisme de la laideur par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ainsi, nous avoir pu voir, grâce à l’intercession de Mr Aillagon, (dit Jean-Jacques les bons tuyaux, ex-directeur du Centre Pompidou, ex-ministre de la Culture, ex-directeur de la Fondation Pinault, puis Directeur du Château de Versailles…) le gros homard de Jeff Koons suspendu par la queue dans la Galerie de Glaces. Continuer de lire Les tulipes de Koons ou le terrorisme de la laideur par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Moralisation et aillagonisation de la vie publique Par Nicole Esterolle (Critique)

Je tombe de haut en apprenant que Mr Aillagon, l’ex-ministre de la culture, l’empereur du conflit d’intérêts, le prince de la collusion dispositif public-argent privé, l’un des plus influents parrains de cette mafia bureaucratico-financière qui contrôle les systèmes de reconnaissance et de valorisation de l’art en France, etc., fait partie de l’ « équipe » de Mr Macron, qui dit haut et fort, dans le même temps, qu’il va moraliser la vie publique… Continuer de lire Moralisation et aillagonisation de la vie publique Par Nicole Esterolle (Critique)

La chronique N° 57 de Nicole Esterolle / La fabrique des imposteurs

Sur l’image jointe (doc 07), on voit une trentaine de couillons de critiques d’art membre de l’AICA –France (Association Internationale des Critiques d’Art) manifester pour la liberté d’expression des artistes en agitant un sucette plug anal de Papy Chocolat Mc Carthy… Continuer de lire La chronique N° 57 de Nicole Esterolle / La fabrique des imposteurs

Koons ou l’inquiétant triomphe de l’esthétique pâtissière / L’opinion de Nicole Esterolle

Koons en majesté au Centre Pompidou. Hommage officiel de la France à l’hyper richissime financial artist américain…L’ampleur de cet événement méritait bien que le Journal Le Monde en fasse la couverture ( que je vous joins) de son supplément dominical du 22 11 2004, et y consacre 10 pages intérieures signées par son critique d’art vedette et entrecoupées de pages publicitaires pour chaussures et montres de luxe. Continuer de lire Koons ou l’inquiétant triomphe de l’esthétique pâtissière / L’opinion de Nicole Esterolle