Art contemporain et marketing politique par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Le Maire de Montpellier Philippe Saurel, investit à fond dans l’art contemporain avec l’argent public pour « amplifier qualitativement » l’ image de sa ville et la sienne propre … et se faire réélire en 2020…Sa stratégie semble être de plaire à un électorat middle-class branchouille-bobo- contemporainolâtre internationaliste, assidu de la FIAC et de la Biennale de Venise…Mr Saurel ne comprend pas bien l’art (moins bien que son prédécesseur Frêche, homme sensible et cultivé) , mais il a bien compris son efficacité en tant que vecteur de communication politico-culturelle… Continuer de lire Art contemporain et marketing politique par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Ah, « le prix de l’art », quel bel objet de glose journaleuse ! Par Nicole Esterolle

Oui, le prix de l’art, c’est le prix de la vie au Yemen ou en Somalie, c’est le prix de la vie des oiseaux qui disparaissent de nos campagnes. C’est le prix de l’arrogance, de la stupidité, du pathos, de l’ignorance, de la vénalité des acteurs situés à tous les étages de ce système inique de légitimation de l’art d’aujourd’hui… Continuer de lire Ah, « le prix de l’art », quel bel objet de glose journaleuse ! Par Nicole Esterolle

Nicole muséum, 4000 artistes étonnants et libres du monde entier se propose comme « arme de reconstruction massive »

« Un homme cultivé et libre ne peut pas ne pas connaître l’avant – garde non officielle, non labélisée « contemporain » par les actionnaires et les fonctionnaires » Aude de Kerros au sujet de Nicolemuseum. Continuer de lire Nicole muséum, 4000 artistes étonnants et libres du monde entier se propose comme « arme de reconstruction massive »

Chronique n° 78 de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Vous avez dans cette video, une pure excrétion de l’appareil pédagogico-bureaucratico-financier français dédié à l’art dit contemporain…Vous pourrez y écouter un exemplaire enfumage humanitairo-récupérateur…Une terrifiante bouillasse idéologique dont le mode et la posture d’énonciation rappellent étrangement ceux des théocrates les plus radicalisés… On voit dans ce babillage ridicule que l’opportunisme grossier, l’impudence, la stupidité de fond, la morbidité, la démagogie, le cynisme sont de plus en plus qualifiants dans ce champ de ruines laissé par 40 ans de Ministère post-languien. Continuer de lire Chronique n° 78 de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’inventeur de la balançoire à double godemichet bientôt à l’Académie des Beaux-Arts ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Le 25 avril, on va savoir si les réseaux tant institutionnels que marchands de l’art dit contemporain, ont réussi leur deuxième intrusion dans cette vénérable institution qu’est l’Académie des Beaux-Arts, sur laquelle il semblent déterminés à établir leur tutelle. Continuer de lire L’inventeur de la balançoire à double godemichet bientôt à l’Académie des Beaux-Arts ? Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Nicole Esterolle, s’entretient avec le magazine « L’Incorrect »

L’art contemporain a pris la suite de l’art moderne. Restera-t-il contemporain encore longtemps ? Sera-t-il plus contemporain demain qu’aujourd’hui ? C’est Marcel Duchamp, ai-je lu récemment dans un petit gratuit culturel lyonnais, qui « a fait basculer l’art moderne en art contemporain »…. Continuer de lire Nicole Esterolle, s’entretient avec le magazine « L’Incorrect »

Du narcissisme de l’art contemporain, d’Alain Troyas et de Valérie Arrault, Editions L’Echappée / Jean Rouzaud Critique

Du libéralisme au nombrilisme

Tous les artistes-faiseurs, conceptuels de salon ou de fonds de tiroir, sont cités et décortiqués, afin que leurs objets ou performances se révèlent, non pas intellectuelles ou esthétiques, mais bien des crises d’égo. Continuer de lire Du narcissisme de l’art contemporain, d’Alain Troyas et de Valérie Arrault, Editions L’Echappée / Jean Rouzaud Critique

Il faut délégitimer les systèmes de délégitimation de l’art ! Par Nicole Esterolle

Il faut profiter d’internet pour faire circuler les images de la réalité de la création actuelle, de sa luxuriance, de sa diversité…pour oublier les fausses références, les négativités et les impostures dont on nous a gavés ad nauseam de puis quarante ans et qui nous obstruent le regard…. pour reconstruire de vrais réseaux et critères de reconnaissance sur une base de réalités tangibles… pour délégitimer les systèmes de délégitimation de l’art …pour nous libérer de 40 ans d’enfermement, de régression artistique et d’arrogance institutionnelle. Continuer de lire Il faut délégitimer les systèmes de délégitimation de l’art ! Par Nicole Esterolle

Le très rigolo Lavier à la Monnaie de Paris Par Nicole Esterolle

C’est parce qu’il est l’artiste le plus marrant sur la place de Paris et le plus fouteur de gueule devant l’Eternel, que Lavier a été reconnu par la critique d’art officielle, comme l’un des 4 ou 5 « plasticiens » les plus « majeurs » de l’art contemporain français… Il était au départ horticulteur, mais « C’est lorsque je me suis aperçu que l’art contemporain n’était pas de l’art que je suis devenu artiste contemporain », dit-il lui-même, farceur comme son maître Duchamp… Continuer de lire Le très rigolo Lavier à la Monnaie de Paris Par Nicole Esterolle

Questionnantes archi-nullités contemporaines par Nicole Esterolle

J’ai déjà ce texte de mon ami Noorbergen, répondant au mystérieux méta-questionnement soulevé par la méta-nullité ces deux œuvres de Lavier: « Ici l’artiste Lavier questionne me semble-t-il, sa propre démarche auto-annulante, éclairant ainsi le public lui-même questionné dans la répétition de ses habitudes visuelles. Mise en abîme d’un questionnement picturologique infini. Ainsi l’artiste auto-disparaissant mettrait lui-même en question son propre questionnement d’origine en disparaissant Continuer de lire Questionnantes archi-nullités contemporaines par Nicole Esterolle

Lettre ouverte des artistes à Marine Le Pen / Par Collectif (FR)

Madame, Que vous preniez la plume pour vous adresser aux artistes quelques jours à peine après les actes terroristes qui ont frappé nos valeurs et nos modes de vie ne nous donne aucune illusion sur vos intentions à notre égard. Tout est incompatible entre nous et seuls les intrigants, les traîtres et les crédules pourront croire un instant que la liberté de création a un sens pour le parti qui est le vôtre. Continuer de lire Lettre ouverte des artistes à Marine Le Pen / Par Collectif (FR)

ENTRE EUX ET MOI – 13 CRÉATIONS EN HOMMAGE Á CATHERINE PUTMAN / Galerie Catherine Putman (FR)

Longtemps, les amateurs d’estampes contemporaines qui souhaitaient acquérir les œuvres éditées par Catherine Putman devaient se rendre dans les foires auxquelles elle participait inlassablement, ou vaincre leur timidité et prendre rendez-vous avec elle dans son grand appartement de la rue de Talleyrand. Continuer de lire ENTRE EUX ET MOI – 13 CRÉATIONS EN HOMMAGE Á CATHERINE PUTMAN / Galerie Catherine Putman (FR)

Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

Arrive enfin pour couronner le tout, l’icône-matricielle de la merde : portrait de sphincter. En février 2007, au Musée Serralves de Porto, musée administré par l’état, un artiste inconnu, et on souhaite qu’il le reste le plus longtemps possible, signe une exposition intitulée Ojo del culo, littéralement l’œil de l’anus, plus prosaïquement… Continuer de lire Merde à Duchamp Par Nicole Esterolle / chronique n° 61

Rien de plus intrusif que l’art contemporain Par Nicole Esterolle

Si vous n’allez pas à l’art contemporain, ne vous inquiétez pas il viendra à vous de toutes les façons… et les FRACs sont, pour cela, un outil d’intrusion particulièrement efficace pour s’introduire dans la vie de braves gens qui ne lui ont rien demandé… Continuer de lire Rien de plus intrusif que l’art contemporain Par Nicole Esterolle