Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Pour l’heure, il s’agit de placer les collectionnés de François Pinault et les pupilles de l’Etat dans le « show case » que représente l’Académie. On appelle cela le « cross marketing ». Bustamante et Hyber, section peinture, verront  rejaillir  sur eux,  grands conceptuels-déconstructeurs, l’aura du Grand’ art. Continuer de lire Buren enfin académicien ! Par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Art contemporain. Les monuments de dérision par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

Une des principales finalités de l’Art contemporain est la déconstruction de toute identité culturelle incarnée dans les œuvres, les monuments et les lieux, que les duchampiens nomment « le contexte ». Cette procédure est au service de la construction financière des produits de l’Art contemporain mais aussi de la diffusion des idées. Continuer de lire Art contemporain. Les monuments de dérision par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

The Underground Sistine Chapel suggestion de Aude De Kerros (FR)

Voici une œuvre ! Ou plutôt trois œuvres en une : un film, une fresque. une musique. Ses artistes ont entre vingt et trente ans.
Continuer de lire The Underground Sistine Chapel suggestion de Aude De Kerros (FR)

Louis-Ferdinand Céline et le « blabla » idéologique de notre temps par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

L’auteur du Voyage a mis en lumière, comme Rabelais en son temps, les «sentiments innommables». Il en ressort un sentiment de provocation, parfois de malaise, mais à rebours de la provocation programmée de l’AC car Céline ne fait pas table rase du passé…
Continuer de lire Louis-Ferdinand Céline et le « blabla » idéologique de notre temps par Frédéric Andreu-Véricel (Billet d’humeur)

DE LA DÉCRÉPITUDE DE L’ART D’ÉTAT EN FRANCE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Alors, on est pour le moins circonspect quand on le voit aujourd’hui entrer en bouffée délirante, contre le financial-artist Koons , dans cette émission “passage des arts” où la douce Claire Chazal a dù le calmer. Continuer de lire DE LA DÉCRÉPITUDE DE L’ART D’ÉTAT EN FRANCE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Comment le monde intellectuel et artistique a été mis « sous contrôle » De Aude de Kerros (Billet d’humeur)

Plus que jamais le monde des intellectuels, artistes et classes dirigeantes économiques est la cible de l’influence. Eux peuvent faire pression sur les élus et les régimes politiques ! Continuer de lire Comment le monde intellectuel et artistique a été mis « sous contrôle » De Aude de Kerros (Billet d’humeur)

L’imposture de l’art contemporain d’Aude de Kerros, reparaît dans la collection Eyrolles POCHE. (FR)

Un regard incisif et sans concession, à rebours de la rhétorique manichéenne et conformiste comme des raccourcis idéologiques, pour un essai revigorant autant que salutaire, ambitieux dans ses contours, inédit par son angle factuel. Continuer de lire L’imposture de l’art contemporain d’Aude de Kerros, reparaît dans la collection Eyrolles POCHE. (FR)

La peinture est toujours vivante en France malgré l’État par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

Sans jargon, il démonte les déclarations officielles qui dénigrent la peinture, il dénonce la désignation « d’infâmes » faite à ceux qui sont en quête d’une beauté dans l’art… cette notion « archaïque » étant considérée comme « non pertinente » et qui plus est gravement peccamineuse. Continuer de lire La peinture est toujours vivante en France malgré l’État par Aude De Kerros (Billet d’humeur)

DAMIEN HIRST, L’ARTISTE LE PLUS IMMONDE DU MONDE…PAR NICOLE ESTEROLLE (Billet d’humeur)

« Je continue de penser qu’une forte logique et une sensibilité proprement artistique conduisent le déploiement de la recherche de Damien Hirst et soutiennent la cohérence de ses diverses réalisations ou interventions. Continuer de lire DAMIEN HIRST, L’ARTISTE LE PLUS IMMONDE DU MONDE…PAR NICOLE ESTEROLLE (Billet d’humeur)

« Art contemporain » : le marché résistera-t-il à la crise du covid-19 ? Par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Le haut marché de l’Art contemporain est global tout comme le Covid-19 est pandémique. Le premier virus à contamination instantanément planétaire aura-t-il des conséquences sur un marché dont la valeur de ses produits se crée grâce à leur circulation internationale ? État des lieux en septembre 2020. Continuer de lire « Art contemporain » : le marché résistera-t-il à la crise du covid-19 ? Par Aude de Kerros (billet d’humeur)

Marché de l’art et opérations d’influence sur fond d’affrontements géopolitiques : le décryptage d’Aude de Kerros par Bruno Racouchot

« Si la guerre froide culturelle a été gagnée par une ruse sémantique, l’hégémonie américaine de l’art s’est installée grâce à une ruse financière. Dans leurs stratégies de domination, les deux jeux d’influence ont réussi à dévaluer les arts civilisationnels. » Continuer de lire Marché de l’art et opérations d’influence sur fond d’affrontements géopolitiques : le décryptage d’Aude de Kerros par Bruno Racouchot