DE LA DÉCRÉPITUDE DE L’ART D’ÉTAT EN FRANCE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Alors, on est pour le moins circonspect quand on le voit aujourd’hui entrer en bouffée délirante, contre le financial-artist Koons , dans cette émission “passage des arts” où la douce Claire Chazal a dù le calmer. Continuer de lire DE LA DÉCRÉPITUDE DE L’ART D’ÉTAT EN FRANCE par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

L’imposture de l’art contemporain d’Aude de Kerros, reparaît dans la collection Eyrolles POCHE. (FR)

Un regard incisif et sans concession, à rebours de la rhétorique manichéenne et conformiste comme des raccourcis idéologiques, pour un essai revigorant autant que salutaire, ambitieux dans ses contours, inédit par son angle factuel. Continuer de lire L’imposture de l’art contemporain d’Aude de Kerros, reparaît dans la collection Eyrolles POCHE. (FR)

Les guerres culturelles par Christine Sourgins (Billet d’humeur)

La grandeur et l’énergie de Pollock riment avec modernité. Ironie du sort, les peintres américains promus sont de gauche (comme leurs soutiens critiques Greenberg, Rosenberg) et, Maccarthysme oblige, soupçonnés de communisme or, à l’étranger, c’est eux que le CIA met en avant pour détourner les gauches européennes du communisme. Continuer de lire Les guerres culturelles par Christine Sourgins (Billet d’humeur)

QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle

Achilleas Souras a fait un montage Photoshop de ses igloos sur une plage pour les mettre dans leur contexte.  Photo / 2 : Le Figaro . . . QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle . Voici donc un nouvel acte de vandalisme envers une œuvre d’art « contemporain ». Cela s’est passé à Poitiers, où l’igloo … Continuer de lire QUI A CRAMÉ L’IGLOO DU BAPTISTÈRE SAINT – JEAN, À POITIERS ? Par Nicole Esterolle

Doigts d’honneur : grossiers personnages et art contemporain, même combat ! Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Le doigt d’honneur qui, à l’heure du “vivre-ensemble” proclamé, se répand dans l’espace public et l’agora médiatico-politique, fait écho à celui, impudent, qu’adresse régulièrement le courant dominant de l’art contemporain aux institutions culturelles, au public et à notre si précieux patrimoine artistique, argumente le journaliste littéraire et critique d’art Jérôme Serri. Continuer de lire Doigts d’honneur : grossiers personnages et art contemporain, même combat ! Jérôme Serri (Billet d’humeur)

Chronique n°75 par Nicole Esterolle : L’inepte art-contemporain en 92 mots (Billet d’humeur)

C’est simple dans le principe. Je trouve ça assez génial comme idée… Mais, reste la réalisation qui me semble complexe, ne serait-ce que techniquement. Actuellement une version de simulation du calcul de votre cote est déjà en ligne. La réalisation technique de la version intégrale est en cours et toutes les fonctions seront opérationnelles au 1er trimestre 2018. Continuer de lire Chronique n°75 par Nicole Esterolle : L’inepte art-contemporain en 92 mots (Billet d’humeur)

500 000 euros détournés au profit de la mafia de l’art financier par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Les 500 000 euros de dotation annuelle pour la FNAGP ( Fondation Nationale pour les Arts Graphiques et plastiques ) détournés régulièrement au profit de la mafia de l’art financier : un scandale parmi tant d’autres dont plus personne ne s’offusque. Continuer de lire 500 000 euros détournés au profit de la mafia de l’art financier par Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

De l’hégémonie de l’Art contemporain à la concurrence par Aude de Kerros (critique)

En 2017 également, a eu lieu l’annonce du royal cadeau de Jeef Koons à la municipalité de Paris : le concept de fleurs en plastique aux couleurs criardes, à installer devant le Palais de Tokyo. Le but étant d’opérer « un nécessaire travail de rupture et de déconstruction » de l’harmonie visuelle d’une architecture des années trente et d’un ensemble de statues des plus grands sculpteurs du XXème siècle.. Continuer de lire De l’hégémonie de l’Art contemporain à la concurrence par Aude de Kerros (critique)

The Armory Show – MARCH 8-11 / New York City (USA)

The Armory Show also announced the inauguration of a curatorial leadership summit to take place during the 2018 fair, chaired by Naomi Beckwith , Curator at the Museum of Contemporary Art Chicago. The summit will bring together over a dozen of the world’s most prominent curators for a daylong program aimed at cultivating new ideas and developments within the curatorial landscape. Continuer de lire The Armory Show – MARCH 8-11 / New York City (USA)

L’Art scandale | ARTE Creative – 9 épisodes

Sapin démesuré ou plug anal géant, machine à déféquer des mets 5 étoiles, icône plongée dans l’urine et mise en scène de la mort… Subversivité, trash, provoc’ ou atteinte ? L’Art scandale rencontre les acteurs de ces œuvres et dévoile les rouages du marché de l’art. Rien ne se perd tout se monnaie !
L’Art scandale est une série pour ARTE Creative en 9 épisodes, sur ces œuvres et leurs créateurs qui repoussent les limites de l’acceptable.
Continuer de lire L’Art scandale | ARTE Creative – 9 épisodes

Matérialité de l’Invisible – Le CENTQUATRE-PARIS – Du 13 février au 30 avril 2016‏ (FR)

Sous la direction artistique de José-Manuel Gonçalvès, en collaboration avec l’Inrap et les partenaires du projet NEARCH*, le CENTQUATRE-PARIS présente, du 13 février au 30 avril 2016, une exposition collective inédite intitulée Matérialité de l’Invisible, l’archéologie des sens. Celle-ci regroupe des travaux d’artistes en résidence au CENTQUATRE-PARIS dans le cadre du projet européen NEARCH, tels Agapanthe (Konné & Mulliez), Ali Cherri, Miranda Creswell, Nathalie Joffre et Julie Ramage, ainsi que des installations d’artistes invités : Hicham Berrada, Anish Kapoor, Johann Le Guillerm, Ronny Trocker et les performances d’Adrian Schindler et d’Eric Arnal Burtschy… Continuer de lire Matérialité de l’Invisible – Le CENTQUATRE-PARIS – Du 13 février au 30 avril 2016‏ (FR)

Chronique n°66 : Oui, nous pouvons préserver la flore artistique naturelle / Nicole Esterolle

Le lecteur trouvera donc dans ce volume des clés pour comprendre ce qui s’est passé, ce qui fut dit, comment on a produit et promu pareilles démarches artistiques. C’est expliqué et raconté face aux oeuvres, mais aussi en campant les attitudes et les modes qui les ont entourées… Continuer de lire Chronique n°66 : Oui, nous pouvons préserver la flore artistique naturelle / Nicole Esterolle