DRAWING NOW Art Fair – GALERIE ISABELLE GOUNOD, STAND C11 / Carreau du Temple (FR)

DRAWING NOW Art Fair est la première foire d’art contemporain dédiée au dessin en Europe. La 12e édition de DRAWING NOW Art Fair rassemblera du 22 au 25 mars prochain sur les deux niveaux du Carreau du Temple 72 galeries internationales pour vous faire découvrir toute la diversité du dessin contemporain d’aujourd’hui et des 50 dernières années. Ces 72 galeries, sélectionnées par un comité indépendant, présenteront près de 400 artistes et plus de 2000 oeuvres d’une grande qualité.

Festival Art Souterrain 10e édition Labor Improbus : Fantastique : 2e semaine d’exposition et d’activités (CA)

Le Festival Art Souterrain Labor Improbus entame la deuxième semaine d’exposition de sa 10e édition et convie les festivalier.e.s à découvrir en solo, en famille ou entre ami.e.s, deux grands parcours artistiques accessibles gratuitement dans sept édifices du réseau piétonnier et dans neuf lieux satellites de Montréal. En prime, une panoplie d’activités offertes quotidiennement.

Ville de Laval – Une œuvre musicale originale pour rendre hommage aux victimes de la tuerie de Polytechnique et le carillon de la place Claude-Léveillée (CA)

Située au cœur du nouveau centre-ville de Laval, la place Claude-Léveillée est un lieu urbain de diffusion culturelle où sont présentées gratuitement des expériences artistiques inédites. Plus de 20 000 personnes y circulent chaque jour.

Laurent Millet – L’Astrophile / La galerie particulière (FR)

Cyanomètre Inspiré d’un instrument inventé par Saussure au 18e siècle afin de mesurer le bleu du ciel, cette nouvelle variante associe à cet instrument ancien la chimie photographique. Le bleu encré utilisé par Saussure est remplacé par le bleu du cyanotype, dont les conditions d’apparition sont liées à la lumière dont il se propose de mesurer par ailleurs la couleur et l’intensité…

ISABELLE GOUNOD EST HEUREUSE D’ANNONCER SA COLLABORATION AVEC KATHARINA ZIEMKE (FR)

Au même moment, une rencontre offrit à Katharina Ziemke l’occasion de donner une nouvelle dimension à ses recherches. Le metteur en scène Thomas Ostermeir lui proposa de collaborer à la création de décors pour Un ennemi du peuple d’Isben (Schaubühne, Berlin, 2012), puis La Mouette de Tchekov (Toneelgroep, Amsterdam, 2013) et Professeur Bernhardi d’Arthur Schnitzler (Schaubühne, Berlin / Les Gémeaux, Sceaux, 2017). Pour La Mouette, l’artiste imagina de grands dessins inspirés de ses encres sur papier, qu’un opérateur réalisait en direct pendant le spectacle. Se dérobant à chaque scène, l’image y était ici moins un décor qu’un protagoniste de l’histoire : elle s’imposait comme action.

Artistes dégénérés de tous pays, unissons-nous contre les totalitaires ! Par Nicole Esterolle (billet d’humeur)

Sur l’image, on voit le fameux critique d’art curator international André Grobels, inspecteur de la création auprès du ministère de la culture, visitant inopinément et par erreur une exposition de peinture dans une ville de province française, en pensant qu’il allait voir une expo d’art officiel posturalo-conceptuel dans un FRAC…. « Archt ! que c’est mauvais et pas contemporain » dit-il, « enfermez-moi ces peintres ringards et dégénérés, et détruisez-moi ces œuvres »…

Lee Jeffries – Portraits / Galerie Mathgoth (CA)

La galerie Mathgoth accueille pour la seconde fois Lee Jeffries, qui avait collaboré en 2015 avec le pochoiriste français Jef Aérosol dans une coproduction intitulée « Synergy ». Pour cette exposition en solo, « Portraits », le photographe britannique a choisi une vingtaine de tirages couleurs et noir et blanc, aux cadrages audacieux variés.

Ma collection de Nicolle Esterolle

Un large éventail de la peinture d’aujourd’hui à travers le monde…que vous ne trouverez nulle part ailleurs Chacun des 3700 artistes de cette collection obéit à sa nécessité intérieure et non aux injonctions de la mode…Il est garanti sans OGM, ni propulseur de goût, ni conservateur, ni stratégie communicationnelle, ni subvention, ni agrément ministériel…Il n’a rien a voir avec quoi ou qui que ce soit d’autre que lui-même… Rien à voir avec l’histoire de l’art, avec sa critique, sa sociologie, sa science, sa philosophie, son marché, son progrès, sa contemporanéité, sa modernité.

La nouvelle chronique n°77 de Nicole Esterolle (Billet d’humeur)

Dans la série « Ces grands malades qui gouvernent l’art institutionnel en France »

Le MoCo (Mo-ntpellier / Co-ntemporain… on a échappé à Mon/Con ) groupant La Panacée, l’ Ecole des Beaux-Arts et l’ Hôtel Montcalm, est une invention du maire socialiste dissident Saurel et de Nicolas Bourriaud, curator esthéticien relationnel, bien connu pour avoir été viré de son poste de directeur de l’Ecole des Beaux-arts de Paris, à cause des difficultés relationnelles qu’il avait justement avec collègues et éléves. Recrue donc de choix de Mr Saurel pour faire irradier l’art dit contemporain dans la ville et aux alentours.

Andrew Moncrief – Assez Viril / Galerie Youn (FR)

La Galerie Youn est heureuse de présenter la sixième exposition en solo du peintre montréalais Andrew Moncrief, sa première à la Galerie Youn. Assez viril présente 27 huiles sur toile et papier qui affichent vitalité et vulnérabilité et explorent la masculinité et l’identité gaie.

Le Festival Art Souterrain inaugure sa 10e édition ce samedi 3 mars à Nuit blanche à Montréal : Accès libre Parcours d’exposition, performances, rencontres avec des artistes, médiation (CA)

Le Festival Art Souterrain, qui a pour thème cette année Labor Improbus (Le travail acharné), ouvrira la dixième édition de son événement d’art contemporain le samedi 3 mars 2018, lors de la Nuit blanche à Montréal pour offrir aux festivaliers noctambules un parcours artistique gratuit qui leur permettra de découvrir les œuvres d’artistes ou collectifs du Québec, du Canada et de l’international, dans sept édifices du réseau souterrain de Montréal.

LOUISE ROBERT – Regards sans détours et EXPOSITION COLLECTIVE DANS LE CADRE DU FESTIVAL ART SOUTERRAIN / Galerie Simon Blais (CA)

La Galerie Simon Blais vous propose Programme Vacances-Travail, voyage visuel à travers différentes œuvres d’art comprises comme autant de représentations du repos ou du labeur. L’ensemble traduit une préoccupation fondamentale de l’humain qui s’est accentuée depuis l’ère industrielle…

L’ours et le gorille par Nicole Esterolle (Billet D’humeur)

Pour Madame Azimi, qui fait patrie de ces « nouveaux critiques d’art », spécialisés argent, conseillers en placements financiers et qui ne voient l’art que sous l’angle de sa cote, rien ne semble donc exister hors de ces deux « castes » du marché spéculatif….Il n’est pas question en effet dans son article de ces milliers d’artistes véritables et des galeries prospectives sans intérêt pour elle, qui survivent pourtant aux méfaits de cet « lutte des castes » qu’elle décrit, et à l’indifférence des chroniqueurs d’art de sa « spécialité »…

La Guilde présente La Chute, la plus récente exposition solo de l’artiste Laurent Craste (CA)

Aujourd’hui avait lieu le vernissage de l’exposition la plus courue de l’hiver, La Chute, présentée jusqu’au 29 avril 2018, qui met de l’avant les plus récentes œuvres de l’artiste Laurent Craste. Cette exposition, qui donne le coup d’envoi de la programmation 2018 à La Guilde, tient à mettre en lumière les créations les plus récentes de l’artiste…

Julien CALOT – L’île / GALERIE CLAIRE CORCIA (FR)

L’Ile présente les tableaux inédits de l’artiste Julien Calot. Ces œuvres nouvelles irradient d’une énergie colorée ardente. Les sourires, la force de vie et le pouvoir apaisant de la nature s’y côtoient car Julien Calot aime voyager et partir à la rencontre d’autres cultures.

Dessins de mémoire un désir sous l’image – Nathalie Tacheau / Galerie de la Voûte (FR)

Ce qui frappe, c’est peut-être davantage la manière dont les œuvres sont élaborées, puis accrochées. Le collage, la répétition et la combinatoire se rejouent ainsi souvent dans de véritables installations. Or, ces dessins et ces installations mettent en jeu plastiquement des processus que l’on peut relier au travail psychanalytique…

La galerie d’art du métro, méconnue du public / Nadia Lemieux – Agence QMI (CA)

Peu d’usagers du métro savent qu’ils parcourent chaque jour une véritable galerie d’art souterraine de près de 90 œuvres. Une nouvelle entreprise s’est donné comme mission de faire découvrir cette facette du métro aux Montréalais.

James CHEDBURN – Rêve général / Galerie Lélia Mordoch (FR)

Les sculptures en mouvement de James Chedburn sont une invitation au voyage. Navires volants, oiseaux migrateurs ou moyens de locomotion d’un autre âge… ses créations ont l’élégance et la candeur de l’enfance, suggérant avec humour un temps révolu au regard de notre monde actuel.

  • Artension (FR)

  • Dossier de l’art (FR)

  • DADA (FR)

  • Artpassions (CH)

  • TRAKT Magazine brut, africain et singulier (FR)

  • L’Objet d’Art (FR)

  • Artpassions – Hors-série (CH)

  • Artension Hors-série (FR)

  • L’Objet d’Art – Hors-série (FR)

  • Nicole Esterolle (FR)

  • 5 au 8 avril 2018

  • 20 au 24 octobre 2016

    8e AVENUE - Salon d’Art Contemporain et d’Art urbain